Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 juillet 2015

Les guerres de succession ne nous intéressent pas.

"... ce n’est pas en se rassemblant à tout prix et de ce fait en restreignant les choix possibles des électeurs qu’on les "forcera" à voter ni pour la gauche, ni a fortiori pour une tête de liste socialiste. Le défi des forces républicaines sera au contraire de donner envie aux électeurs - et à ceux, de plus en plus nombreux, tentés par l’abstention - d’aller voter pour les forces républicaines. Car rien ne les y obligera."

Ces propos sont ceux de Marine Tondelier qui s'exprime sur les prochaines élections régionales dans le Nord - Pas-de-Calais Picardie (à noter qu'en PACA - peut on lire dans la presse - cette volonté de faire cavalier seul est revendiquée par la direction d'EELV qui souhaite prendre ses distances avec un PS local dont elle dénonce les turpitudes). Et d'inviter chacun à réagir, ce que nous ne manquons pas de faire ci dessous.

 

 

11267082_702885393170629_9109638713790969208_n.jpgC'est ce même discours qui a prévalu sur Hénin Beaumont depuis des années avec les résultats que l'on connaît : une mairie dans les mains du FN !

Pour redonner l'envie aux abstentionnistes - chez qui taquiner le goujon n'est pas forcément le sport favori - , il peut être utile de les considérer capables de comprendre que les situations exceptionnelles méritent d'être appréhendées de façon ... exceptionnelle. Et elle l'est : politiquement, économiquement et socialement parlant.

Le front républicain ne s'envisage nullement sur un coin de table et plus encore ne peut se construire sur les bases fragiles d'un soir de 1er tour ou à quelques jours du scrutin.

Il en est à Henin Beaumont  comme probablement à Lille, Bapaume, Amiens, Creil, Laon, etc.

Ce qui vaut pour un front républicain vaut bien évidemment pour celles et ceux qui portent l'ambition d'un projet républicain et citoyen et aspirent sincèrement à sa mise en œuvre.

C'est ce débat qu'Hénin Beaumont Action a engagé depuis plusieurs mois (c'est même là sa vocation première) et continuera de développer avec toutes les femmes et les hommes de bonne volonté, dont l'unique préoccupation est le devenir de notre ville et de ses habitants.

 

Car pour s'épargner"un rassemblement à tout prix",encore faut-il s'en donner les moyens, et donc, à la lumière de ces derniers, s'inscrire sur le double registre de la mutualisation et d'un continuum de réflexions mais aussi d'actions communes.

Faudra t-il une nouvelle déconvenue l'hiver prochain pour sortir enfin des fâcheuses habitudes que sont venues façonnées sur notre territoire notamment tant et trop d'années de non remise en cause voire d'acquis ?

Non vraiment, les guerres de succession ne nous intéressent pas.

 

 

Patrick PIRET

 

04:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 01 juillet 2015

Kulun mouton

L'actualité se montre parfois suffisamment hasardeuse pour établir un lien de causalité entre deux faits pourtant distincts. De quoi pousser à la recherche d'un bon mot.

Comment ne pas imaginer un Pierre Desproges nous dire avec la pointe d'ironie qui lui seyait si bien que madame eut incontestablement le bon goût d'attendre que la mort donne RDV à Alain De Greef pour elle s'en aller en faire autant avec les chti mi et les picards ?

Alain De Greef n'est donc plus et à travers lui c'est tout une période du tube cathodique qui ressurgit : celle  des années 80-90.

Le souvenir d'une tonalité qui ne s'embarrassait que très rarement de faux semblants pour dénoncer avec intelligence les situations injustifiables ou préoccupantes.

Nous en sommes aujourd'hui bien loin et désormais le recours aux tribunaux semble être devenue monnaie courante.

Gare au gorille ou à quiconque qui oserait exercer son droit à la différence, d'opinion notamment.

 

Ici, en tout cas, il n'est guère difficile  de comptabiliser les réactions disproportionnées d'individus peu enclins aux critiques dont ils  font l'objet. Comme quoi ils peuvent être capables de quelques économies en ne nous faisant aucun cadeau.

L'accalmie d'une dernière séance  peut apparaître aux yeux de certains comme une bonne chose, voire une victoire politique de ceux qui n'ont pas manqué de dénoncer, comme nous le fîmes , l'atmosphère surréaliste régnant au sein d'une instance censée débattre et délibérée.

Mais elle peut aussi être perçue comme un leurre à l'approche des régionales et de l'intérêt à ne voir braquer les caméras et micros que les jours de marché.

 

Madame briguera donc le fauteuil pour s'en faire un tremplin. 

Maigre consolation pour ceux qui, sans jamais se compromettre, et depuis tant d'années ont alerté de ce qu'il pourrait advenir si rien n'était  entrepris ici et sur ses environs.

Nous y sommes, et l'exception  d'hier ne semble plus, comme par enchantement - et si tenté que l'on puisse ainsi parlé - être exceptionnelle.

 

En décembre prochain, c'est un régime ultra salé qu'il faudra s'imposer. 

Mais passé l'hiver et quand bien même le printemps qui suit s'avérait fort rigoureux, il ne devrait guère être difficile de laisser aux  gourmands le rab de cette soupe à la grimace que depuis trop longtemps on nous sert.

Parce qu'indéniablement, il s'en trouve encore pour dédier leur temps et énergie à "kulun mouton".

 

 

http://www.dailymotion.com/video/x9ad8o_guignols-kulunmouton_fun

 

04:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 30 juin 2015

Canicule : Restez vigilants !

image.jpg

 

04:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 29 juin 2015

Plus blanc que blanc.

Ne jamais réagir sur le coup de l'émotion, aussi grande, légitime et partagée celle-ci puisse être. C'est un des principes  auquel chaque responsable politique se doit de se plier.

Parce qu'il est au moins un temps, celui du recueillement, de l'analyse et des enseignements.

Dés lors voir sitôt l'information connue quelques yaka faucon se répandre dans les médias a quelque chose d'inamissible. 

Parce qu'en de pareilles circonstances, le devoir de vérité s'impose.

La France n'est désormais plus à l'abri du terrorisme, c'est l'évidence même et depuis plusieurs décennies déjà. Prétendre dés lors qu'avec un tel ou un tel, il en irait forcément différemment relève de l'incantation inutile qui n'est pas sans rappeler le nouvel OMO de Coluche, celui qui lave plus blanc que blanc).

Ce n'est pas le signe d'un fatalisme accepté, c'est au contraire la marque d'une volonté, celle de tenir compte d'une réalité, aussi déplaisante et dramatique soit-elle pour tenter de remédier à l'horreur et l'inacceptable de situations.

Ceux là même qui s'en vont réclamer des « mesures fermes et fortes » pour « terrasser l'islamisme » ont ils déjà oublier qu'il fut un temps peu éloigné où leurs représentants locaux s'en aller réclamer tout aussi   immédiatement des « mesures fermes et fortes pour terrasser l'explosion de la délinquance locale. 

Et sur ceci, depuis plusieurs mois, ces mêmes représentants se montrent bien plus taiseux !

Ici comme ailleurs, c'est d'unité dont nous avons besoin. Ceux qui invitent ou empruntent le chemin de la radicalisation et des divisions volontairement exacerbées ont une bien triste façon de témoigner  de leur amour de la France. 

 

 

 

 

04:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

samedi, 27 juin 2015

Pensez à vos réservations !

image.jpg

image.jpg

 

05:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 26 juin 2015

Cardio Boxe Training : la MDQ à la pointe du combat

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

 

05:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 25 juin 2015

Mal ficelé ?

C'est par un tweet de la VDN que l'on apprit que "le conseil régional a demandé le remboursement de la subvention 2013 d'HB la plage (opération initiée par l'ancienne majorité), le dossier étant mal ficelé." 

On s'étonnera qu'un dossier mal ficelé ait pu faire l'objet d'autant de soutiens financiers de la part de partenaires publics et privés parmi lesquels le Conseil Régional.

De sérieux doutes aussi quant au fait que les obligations de compte rendu d'exécution et d'évaluation relatifs à cette opération estivale n'aient pas été satisfaites pour ce qui relève de la période préalable à l'arrivée du FN en mairie.

Nous aimerions que les acteurs politiques auteurs ou visés par cette déclaration nous en dise davantage. 

 

Quoi qu'il en soit et puisque de dossier mal ficelé on nous parle, nous aimerions aussi nous enquérir auprès de monsieur Briois d'un sujet d'importance tant pour les deniers de la ville que pour les héninois domiciliés dans trois de ses quartiers : celui de "la politique de la ville", 

La politique de la ville consiste en un ensemble d'interventions notamment financières de l'Etat français visant à revaloriser certains quartiers urbains dits « sensibles » et à réduire les inégalités sociales entre territoires. Il s'agit donc d'une action interministérielle mais aussi partenariale avec les collectivités territoriales et leur partenaires, les entreprises, les habitants, et le secteur associatif, et notamment au niveau local.

Dans ce cadre, les communes exerce rôle de pilotage opérationnel et de garant de la prise en compte des réalités de proximité pour ce qui relève principalement du développement social et culturel, de la revitalisation économique, de l'emploi, de la rénovation urbaine et de l'amélioration du cadre de vie, de la sécurité, de la citoyenneté et de la prévention de la délinquance, et de la santé.

Hénin Beaumont compte 3 quartiers éligibles aux crédits de la politique de la ville pour peu que les besoins identifiés et les aides sollicitées soient, au regard des éléments ci avant présentés, justifiables et s'inscrivent à minima dans le respect des démarches administratives encadrant ces dernières.

Il s'agit des quartiers Macé - Darcy, Ponchelet - Kennedy, et de celui de la Zac Des Deux Villes. Il n'est nul besoin d'appartenir à l'élite pour admettre l'intérêt de développer en faveur de ses 3 quartier un programme d'action permettant de remédier aux difficultés rencontrées par ses habitants.

 

Monsieur le maire pourrait-il alors nous certifier :

1) de l'implication efficiente de la ville d'Hénin Beaumont au sein de cette politique interministérielle et partenariale ?

2) de la présentation aux financeurs de dossiers bien ficelés ?

3) du montant de l'effort engagé par la commune en faveur de ces quartier et de celui des aides perçues, tant par la ville que par les associations héninoises ?

 

D'avance, nous l'en remercions.

04:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 24 juin 2015

Communiqué de presse : "Vous chantiez ? j'en suis fort aise. Eh bien ! dansez maintenant."

 

- Communiqué de presse -

 

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg

 

- Conseil municipal -

 

"Vous chantiez ? j'en suis fort aise. Eh bien ! dansez maintenant."

 

Comment put il en être autrement ? Steeve Briois s'en est allé s'enorgueillir de son 1er compte administratif en valorisant une baisse des dépenses de fonctionnement et en cherchant à minorer une hausse pourtant non anodine des charges de personnel. Le numéro a beau être connu et parfaitement rodé, il n'en demeure pas moins agaçant et sources d'inquiétudes justifiées.

 

Non seulement parce qu'on ne parle plus des promesses de campagne notamment en matière de développement économique et d'insécurité alors que ces sujets  demeurent de réelles préoccupations pour nombre d' héninois(e)s et de beaumontois(e)s, mais aussi et au regard de ce constat, parce que l'on est en droit de s'interroger sur l'utilisation faite par la majorité des économies qu'elle prétend avoir réaliser.

 

Ce n'est certainement pas cette frénésie à sur jouer des RDV festifs qui permettra de répondre aux attendus prioritaires d'une population aux prises dans sa quotidienneté avec de sérieuses difficultés mais aussi qui permettra de s'inscrire dans une logique pourtant indispensable de développement de notre commune et du territoire minier.

 

04:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 23 juin 2015

2ème édition du challenge Monpays

 

L'AS Kennedy n'a pas manqué son RDV

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

04:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 22 juin 2015

Vie associative : parlons en monsieur Briois (3)

La vitalité d'un tissu associatif local ne peut s'observer avec pour seul critère le nombre d'association qui le compose.

D'autres indicateurs, et notamment la diversité des actions portées et la qualité des activités proposées, ou bien encore sa capacité à fédérer et mutualiser les moyens humains et financiers, sont d'ailleurs probablement plus riches d'enseignements.

À Hénin Beaumont, on compte de très nombreuses associations mobilisées dans de nombreux domaines : sport, culture, parents d'élèves, loisir, jumelage, ancien combattant, solidarité, ...

La plupart d'entre elles pour mener leurs projets organise des événements afin d'en dégager quelques bénéfices financiers à réinvestir.

image.jpg

Il en est ainsi par exemple des très nombreux marchés aux puces programmés sur Hénin Beaumont.

Certains d'entre eux ont leur propre  histoire et restent attachés à un quartier de la ville.

D'autres, plus récents, tentent de se faire une place.

Tous sont bien évidemment légitimes. La question ne se pose même pas.

Mais pour autant, le risque encouru par l'augmentation de ce type de manifestation n'est pas nul, en l'occurrence la disparition possible de plusieurs de ces RDV : le portefeuille des badeaux n'est pas extensible, pas plus que ne l'est l'énergie des bradeux passionnés pour couvrir, dans le cadre de la règlementation en vigueur, tout ou partie importante de ces manifestations (soumises en outre parfois à la concurrence de celles organises dans les villes voisines).

Il est probablement beaucoup plus facile de démultiplier les autorisations aux organisateurs qui en font la demande que d'engager une réflexion permettant aux différentes parties concernées - au 1er rang desquelles les associations - de s'y retrouver.

Et pourtant là aussi, certaines pistes mériteraient d'être expérimentées.

À suivre.

06:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |