Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 25 juillet 2015

HB la plage : communication à l'attention du maire d'Hénin Beaumont.

 

image.jpg

Plusieurs membres d'Hénin Beaumont Action se sont rendus à différentes reprises sur le site de "HB la plage".

Tous font le constat d'une édition 2015 populaire comme le furent les  précédentes, même si, pour ce qui nous concerne nous déplorons ce qu'il est advenu du volet culturel de ce RDV, volet qui autrefois contribuait notamment à réunir des d'habitants aux horizons différents. Sur ce sujet aussi, nos divergences politiques sont réelles et profondes.

Mais au delà de ces divergences, nous estimons aujourd'hui que la priorité de notre propos doit être  ailleurs et qu'il est de notre responsabilité de nous enquérir sans attendre des mesures adoptées par vous soins pour garantir aux bénéficiaires d'HB la plage des vacances en toute sérénité et aux personnels d'encadrement des conditions de travail permettant de satisfaire, dans le cadre de leur missions, à l'obligation de moyens qui est la votre.

Nos observations nous conduisent à attirer votre attention par le biais des questionnement ci-après:

- qu'en est-il de l'existence de consignes et de mesures d'aide à l'évacuation du site en cas d'urgence ?

- qu'en est-il des mesures adoptées pour assurer une surveillance suffisante et permanente de chacune des structures gonflables. Nous avons pu constater à plusieurs reprises l'absence d'un personnel en charge de cette mission sur 3 d'entre-elles. Cette absence n'est pas et pour le moins  sans pouvoir susciter quelques énervements tant chez les enfants accédant dés lors en trop grand nombre aux dites structures que chez leurs parents. Une sur occupation (au regard des normes en vigueur) serait potentiellement porteuses de risques pour les premiers cités. 

Et il serait malvenu d'imputer la responsabilité de cette situation aux agents municipaux, compte tenu des conditions dans lesquelles ils sont amenés à exercer et qui nous été rapportés.

- qu'en est-il en effet des effectifs agents communaux mobilisés au Bord des Eaux ? Sauf erreur de notre part, ils n'étaient que cinq animateurs en activité ce 23 juillet. Nonobstant la question du bon emploi de leurs compétences, c'est aussi au regard de la fréquentation du site, la difficulté, on peut le penser, pour ces derniers à conserver un niveau de vigilance optimal. P

- qu'en est il enfin de l'affichage permettant d'informer le public de la mise en conformité du site à la réglementation en vigueur et des qualifications des personnels affectés à la surveillance des piscines (et "accessoirement qu'en sera t'il du procédé utilisé pour évacuer une fois l'édition 2015 achevée l'eau chlorée ?)

Ces questionnements rejoignent pour partie certaines réactions que nous avons pu recueillir ou entendre. 

Loin de toutes polémique politicienne,  ou d'une quelconque tentative de remise en cause de l'opération HB la plage, ces questions sont selon nous légitimes car toutes convergent vers une seule et même préoccupation : offrir aux héninois(e)s et beaumontois(e)s, et notamment aux familles les plus démunies,  un temps de vacances et de loisirs de qualité et en toute tranquillité.

 

04:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 24 juillet 2015

Nathalie Sztendera et "le quai des artistes", bien plus qu'un projet économique.

A plusieurs reprises, nous n'avons pas manqué de manifester l'intérêt pour notre commune de se doter d'une structure et d'un dispositif d'aide et d'accompagnement aux initiatives - économiques ou non - de ses habitants ou des projets susceptibles d'impacter positivement notre territoire. 

Plus que jamais en ces périodes difficiles, il convient de promouvoir un droit à la réussite mais aussi et par delà un droit à entreprendre, tout simplement le droit d'avoir sa chance, de tenter. car il est toujours, nous en sommes convaincus, des enseignements à tirer, s'il se présente, d'un échec. 

Il est aussi un avantage de taille à la mise en oeuvre de cette politique : elle valorise l'individu en le plaçant en situation d'acteur.

 

C'est par le biais de la page Facebbok Hénin Beaumont la Vie (page rappelons le administrée bénévolement et comptabilisant plus de 1740 fans) que notre attention a été attirée sur la situation de  madame Nathalie Sztendera.

image.jpgFan d'art et de création, cette petite fille de mineurs de fond - fière de ses origines a t-elle tenu à nous faire savoir - a toujours rêvé d'avoir son entreprise, avec en toile de fond le désir de lier son travail et sa passion : le quai des artistes était né.

Son but, développer l'art, la culture et l'artisanat sur notre bassin minier et sur la région qui à l'en croire - et nous adhérons pleinement à ce ressenti - en a bien besoin.

 

Le projet bénéficia d'une aide à sa conception et à sa formalisation par la BGE. Cette étape doit notamment permettre de s'assurer des conditions nécessaires à la faisabilité et à la pérennité de l'activité envisagée. 

Son projet validé par la BGE, Nathalie Sztendera éprouve aujourd'hui encore de réelles difficultés à admettre les motivations des organismes habilités pour l'octroi d'un soutien financier. Un soutien  nécessaire pour garantir à minima les prêts bancaires indispensables à la survie de son activité. Les banques ne la suivront donc pas.

Hénin Beaumont lui dit-on n'a pas la clientèle pour ce type de projet, jugé trop atypique !

Battante, Nathalie Sztendera l'est assurément. C'est donc avec ses fonds propres qu'elle ouvrira le quai des artistes. Un apport dont elle est consciente qu'il ne suffira pas pour couvrir l'ensemble des dépenses indispensables, pour faire connaître la pertinence et la plus value de son initiative pour un bassin minier auquel elle se déclare fort attachée.

C'est donc au crowdfunding (financement participatif), et plus précisément  au site ulule (http://fr.ulule.com/quaidesartistes/) qu'elle a décidé de recourir aujourd'hui pour recueillir la somme dont son projet a besoin; avec pour objectif, la création d'un site internet. 

Nous ne pouvons que vous inviter à apporter vos encouragements ; car pour 5€ ou plus, vous aurez droit au minimum à la reconnaissance éternelle et un accueil toujours chaleureux au Quai des Artistes. 

Au delà d'une initiative économique, c'est aussi un message que Nathalie Sztendera entend délivrer : ne plus dire ni penser que les habitants du bassin minier ne s'intéressent pas a la culture ou a l'art. Qu'ils peuvent se montrer attirés par autre chose que des émissions abrutissantes.

Soucieuse avec ses amis de contribuer à la dynamique de son territoire, ce sont déjà 3 événements qu'elle a su créer : un vernissage, un week-end de la culture, et "deux artistes autour d'une bière".image.jpg

Et d'ores et déjà, RDV vous est donné le 27 août avec "deux artistes autour du vin" et un sujet, "les nymphes" ainsi que le 13 septembre pour le "week-end de la mode", histoire de mettre en valeur des stylistes et créateurs de la région.

En tête aussi, le souhait de faire venir et exposer une artiste photographe djiboutienne (somalienne) Maan Youssouf Ibrahim (https://www.facebook.com/pages/Maan-Yai-VT-Art/535990779835536?fref=ts)

Ce ne sont donc pas les idées qui manquent chez Nathalie Sztendera. Et pour cause, elle demeure convaincue que notre secteur ne pourra se relever qu'avec une ouverture à la culture et qu'il est en conséquence indispensable d'encourager et d'aider chacun à son développement personnel.

Vous pouvez retrouver d'ores et déjà "le quai des artistes" sur sa page facebook (926 fans en moins de 3 mois) ou bien encore entrer dans la galerie d'art située10 rue Denis Papin à Hénin Beaumont.

image.jpg

03:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 23 juillet 2015

Un selfie pour ne pas trop tirer sur la ficelle.

Depuis hier, la VDN invite ses lecteurs à lui adresser leur selfie prise à HB la plage (http://m.lavoixdunord.fr/region/henin-beaumont-envoyez-nous-vos-selfies-a-hb-la-plage-ia34b0n2956230).

C'est bien volontiers que je me serai essayé à l'exercice et notamment pour rendre à César ou à Eugène Binaisse ce qui lui appartient : l'initiative de cette opération populaire.

Un selfie avec l'ancien maire d'Henin Beaumont histoire de confirmer à son successeur que même en communication et en matière de récupération, tout n'est peut être  pas permis.

Steeve Briois ne devrait pas manquer de poser devant "sa" piscine(1) (bon courage en passant aux personnels chargés de la surveillance des baigneurs). Car ce devrait lui être plus difficile devant les stands mis à disposition les années précédentes de plusieurs associations, ou bien encore à l'occasion des spectacles culturels qui autrefois étaient programmés.

Je regrette d'autant plus l'avortement de ce projet exposé à César et laisse donc à ce dernier soin d'expliquer son Rufus...

 

Ce n'est pas une raison pour s'en laisser compter et donc à notre tour de reprendre cette mode du selfie en invitant tous les héninois et beaumontois à nous adresser leur réalisation, pour peu que la consigne suivante soit prise en compte.

Les clichés devront en effet être pris avec en arrière plan un gabion. 

Nous formulons le vœu que ces témoignages pourront être de nature à insuffler quelques inspirations moins polémiques que celle provoquée lors de l'édification du muret rue Casimir Téodorowicz.

L'homme invisible s'est déjà manifesté et nous l'en remercions d'ouvrir ainsi le bal.

À vous de jouer maintenant !

 

 

image.jpg

(1) le conditionnel est d'ores et déjà devenu inutile.

 

04:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 22 juillet 2015

Fais pas ci, fais pas ça ...

image.jpgOn nous a procuré le "Petit guide pratique de l’élu municipal" conçu en 2014 par le FN.

Préfacé par Steeve Briois, ce guide traite de différents sujets liés principalement à l'activité d'un conseil municipal et de sa majorité. 

En ça, il ne de différencie guère des écrits du genre puisque  ne faisant que se référencer au code général des collectivités territoriales.

L'intérêt - ce n'est là qu'une formule... - se situe manifestement ailleurs. Il réside dans les annotations des rédacteurs  : avis, commentaires, conseils, recommandations pour ne pas dire consignes à appliquer dispensées par le parti.

Les mandats d'élu d'opposition de Steeve Briois - et plus précisément ceux exercés sous l'aire de Gérard Dalongeville - auraient ils inspiré toute cette prose ? 

S'il n'en était rien, nous ne serions que plus surpris de la relation que tente d'instaurer ce guide entre les élus frontistes siégeant sur les bancs de l'opposition et les exécutifs locaux.

Bienvenu, pourrions nous être tenté de dire, au royaume de la suspicion permanente et du tous pourris. 

Et d'y trouver sans doute quelques explications possibles au climat délétère régnant au sein du conseil municipal héninois.

Quoi qu'il en soit, certains passages ne manqueront pas de faire sourire (jaune) à l'aulne du comportement et des usages de Steeve Briois, depuis mars 2014 maire d'Hénin Beaumont, à l'égard de toutes les composantes de son opposition.

À suivre

03:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 21 juillet 2015

Concours de pétanque organisé par le Secours populaire et l'AKB

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

05:32 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 20 juillet 2015

1er vide grenier organisé par l'association Loisirs et création.

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

image.jpg

 

04:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

samedi, 18 juillet 2015

Financement du FN : le parquet de Paris demande la mise en examen de Steeve Briois.

Soyons clairs.

Une mise en examen n'est pas une condamnation et Steeve Briois ne fait à ce jour l'objet d'aucune procédure dans le cadre de l'enquête menée sur le financement du front national.

Nous n'avons pas en outre pour habitude de recourir aux bassesses politiciennes y compris à l'encontre du FN. Ce n'est pas là faire preuve de naïveté que d'agir ainsi, et en aucune façon, bien évidemment, de compassion. 

Nous ne souhaitons pas en revanche leur donner des opportunités de se victimiser, même grossièrement.

image.jpg

Ces précautions d'usage étant prises et ces précisions énoncées, il nous est dés lors possible d'affirmer que la demande du parquet de Paris de voir Steeve Briois mis en examen n'est pas insignifiante.

Sa reprise dans les médias pourrait conduire quelques âmes bien intentionnées à vouloir susciter dans l'opinion publique  l'idée d'une action téléguidée, 

Pourquoi pas ? Cela n'enlèvera rien à l'intérêt de s'enquérir de la suite qui pourra être réservée à cette demande de mise en examen.

Parce que pour ce qui nous concerne, cette démarche du Parquet nous apparaît semblable dans ses visées  à la question qu'Henin Beaumont Action a adressé depuis plusieurs mois et à différentes reprises au maire d'Hénin Beaumont : "Steeve Briois pouvait-il ne rien savoir des pratiques financières développées au sein du micro parti de Marine Le Pen ? "

Une question dont nous avions estimé très rapidement qu'elle pourrait être un jour et par d'autres posée au vice président du FN, sans possibilité pour celui-ci de s'y dérober. 

À suivre.

 

 

http://www.rtl.fr/actu/politique/le-parquet-de-paris-reclame-la-mise-en-examen-de-steve-briois-7779133604

 

04:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 17 juillet 2015

Nos commerçants sont nos emplettes.

Il eut été sans doute plus aisé et rapide de vous faire part de ce qui suit via votre page Facebook mais encore eut-il fallu pour cela que certaines options de filtrage ne soient activées.

Un tel régime de faveur ne nous émeut guère : nous sommes plus d'un en effet à ne pas avoir le droit de pouvoir relativiser ce monde des bises nounours auxquel vous aimez tant convier l'internaute.

Un monde idyllique dont on pourrait se demander ce qu'il adviendrait si d'aventure les commerçants d'un centre ville faisaient l'objet d'une d'une promotion à géométrie variable. D'un côté les bons, pro "Vous", chez qui il serait de bon aloi de se rendre pour y faire des emplettes et de l'autre les méchants, les anti "Vous" à clouer au pilori.

Sans doute, en effet, quelques odieux revanchards ne manqueraient ils pas alors de monter au créneau pour exprimer leur désaccord. Parce que même quand aime pas la tête de veau, ce n'est pas une raison suffisante pour faire de son boucher une tête de turc, qui plus dans l'optique d'un RDV donné à nos cousins, amateurs, eux, de ficelle picarde.

À Cagnes Sur Mer, ce sont les spécialités de poisson qui peuvent se manger dans de nombreux restaurants et on peut aussi le penser dans certaines brasseries situées notamment dans les rues piétonnes.

Sans doute est ce parce que les avis formulés dans les guides touristiques et gastronomiques peuvent se montrer insuffisants qu'il peut se trouver parfois quelques personnes bien intentionnées prêtes à donner leur point de vue sur les méchants commerçants où ne pas aller quand on se revendique admirateur du chevalier servant ou son homologue féminine. Sur cette même page où nos commentaires ne sont donc pas les bienvenus, on y tolère pourtant - tolérer, le mot semble faible - qu'il est dans cette cité provençale une brasserie où vraiment il serait de bon ton de ne pas y dépenser son argent au motif des prétendues appointantes politiques du Thénardier, dont l'identité révélée ajoute à la stupidité de l´invitation lancée.

Et puisqu'il est manifestement extrêmement difficile de porter dans la sérénité quelques divergences ou alertes sur cette page, et quitte aussi à rester sur le registre de la délation, nous nous sommes dit que notre chevalier servant ne verrait aucun inconvénient si nous informions ledit Thénardier de la promotion gratuite de son établissement relayée

04:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 16 juillet 2015

Lutte contre les immeubles à l'abandon : qu'en est-il rue Octave Legrand ?

Dans votre dernier numéro du bien cité « Hénin Beaumont c’est vous !»  (la position de l’observateur est ici capitale pour juger précisément du « vous ») vous exprimez le désir de la majorité de lutter contre les immeubles à l’abandon et invitez les héninois ayant connaissance de ce type de situation à se manifester auprès de la Direction de l’aménagement et du territoire.

Tout cela est ma foi fort bien et pour tout vous dire me semble relever du bon sens : vous poursuivez ainsi ce qu’Eugène Binaisse avait avant vous initié.

Je vous invite par conséquence à vous rendre devant l’habitation située entre le 182 et le 194 rue Octave Legrand : vous y découvrirez une maison répondant à vos attentes.

Pour peu que vous leviez la tête en direction du toit, prenez garde de ne pas faire un trop grand pas en arrière. La rue se montre parfois fort passante (je précise que le coussin berlinois est ici à proscrire puisque dans l'attente d'un déménagement de la caserne, les camions de pompiers sont des usagers réguliers de cette chaussée - chouette des économies)  et peut donc se révéler dangereuse pour les piétons désireux d’emprunter le trottoir ; c’est dire pour ceux qui, même malencontreusement, prennent le risque de se retrouver sur la chaussée.

DSC_1557.JPG

 

Voilà plusieurs années que la situation est connue des services municipaux comme des riverains : l’état de la toiture et des cheminées est pour le moins fort préoccupant et s’il est un miracle que de ne pas avoir à ce jour à compter de victimes parmi lesdits piétons ou bien encore parmi les propriétaires ou conducteurs de voiture, il n’est plus que les amateurs de la roulette russe pour miser encore et encore sur l’inexistence de risque qu’est celui de voir se fracasser sur le sol – dans le meilleur des cas - tuiles ou autres parties volumineuses … de ce toit.

La chose me semblait pour vous entendue puisque les services municipaux à l’aide de barrières étaient venues délimiter un espace évitant toute intrusion humaine ou motorisée à proximité des points de chute potentiels. Sauf que les barrières en question, après être réapparues peu de temps après un premier retrait, semblent depuis plusieurs semaines avoir pris la poudre d’escampette, offrant ainsi à chacun la possibilité de servir avec ou sans voiture d’amortisseur à tuile…

Qu’en ces périodes de fête du 14 juillet, il puisse être d’autres usages possibles pour des barrières n'est pas à exclure. Mais on se disait qu’avec quelques fusées en moins (ce doit être envisageable, à 19 000 € la prestation pyrotechnique), les économies ainsi réalisées permettraient à la majorité de mobiliser un peu l’argent du contribuable pour acquérir des barrières dont la qualité première serait pour ces dernières d’être, dans l’attente d’une vraie prise en compte de la problématique dans toutes ses composantes, plus pérenne.

Vous remarquerez que soucieux de ne pas sur solliciter votre adjoint aux travaux, nous n'avons pas souhaité adresser de courrier à monsieur Moreaux. Si d’aventure le sujet l’intéressait, il pourrait se rendre aux archives pour y trouver quelques traces écrites de riverains mécontents de cette situation de maison abandonnée.

 

 

DSC_1560.JPG

DSC_1558.JPG

04:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 14 juillet 2015

Au revoir Didier

image.jpgAu revoir Didier.

Je me refuse de te dire adieu.

Je m'y refuse parce tu laisses un héritage auquel il nous sera toujours possible de se référer. 

J'ai plaisir à me souvenir de nos discussions sur l'Education Populaire. Je crois que nous y puisions nombre de nos aspirations pour un monde meilleur.

Nombre de nos motivations pour ne jamais baisser les bras devant une extrême droite que nous n'avons d'autres choix que de combattre.

Nos opinions nous ont conduit à emprunter des voies différentes, mais pour autant je retiendrai l'homme de cohérence que tu étais, l'homme d'engagement sincère.

Ce soir je pense à tous ces enfants, ces jeunes, à tous ces animateurs, à tous ces directeurs de colonies de vacances qui ont eu la chance de croiser ton chemin.

Je pense aussi et bien évidemment  à Rose à qui j'adresse mes plus sincères condoléances.

Ce soir, l'Education populaire et le peuple de gauche ont perdu un honnête homme. Nous sommes aussi nombreux à avoir perdu un ami, de ceux pour qui on s'arrête pour s'en aller boire un verre et refaire intelligemment le monde.

Au revoir Didier.

 

Patrick

 

23:45 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |