Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 06 août 2015

Le bras tendu

Édito du courrier Picard - Le 04/08/2015

Le Pen père va épater tous ceux – et ils sont nombreux – qui le détestent. On ne sait pas encore comment, mais il sortira de la mauvaise passe dans laquelle sa fille et les cadres du FN qu’elle a adoubés veulent le mettre le 20 août prochain. 

...

Enfin, quoi ! Marine Le Pen aurait découvert, à bientôt cinquante ans, que son père était un vieux facho ?

Allons donc ! Cette mauvaise blague ferait se tenir les côtes à un tortionnaire de la rue Lauriston. 

Jusque dans la famille de Louis Aliot, le compagnon de Marine, où l’on a prospéré sur les ruines de l’Algérie française, en passant par les mânes des écervelés du Petit-Clamart, on ne doit plus en pouvoir de poilade à deux balles. À qui ferait-on croire que Marine Le Pen a découvert dans Rivarol, à la faveur d’une interview de camelot, que Le Pen père était aussi fasciste que le vieux pépère Degrelle ? À personne, mesdames et messieurs ! À personne. Marine n’était pas une oie blanche lors de débordements précédents de papa. Elle le connaît par cœur. 

...

En ne prenant pas ses distances avec son père avant, elle l’a cautionné. Le Pen, aux idées toutes détestables qu’elles fussent, on le voyait venir… Marine avance masquée. C’est menteur et malhonnête. Mais finalement extrêmement classique en politique dès lors qu’on a les idées aussi raides qu’un bras tendu.

Par Jean-Marc Chevauché

 

 

Retrouvez l'intégralité de cet édito sur http://m.courrier-picard.fr/france-monde/le-bras-tendu-ia210b0n616074

 

Nous pensons que  les propos ci avant qui visent Marine Le Pen auraient pu tout autant cibler Steeve Briois. 

06:16 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.