Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 31 juillet 2015

Retrospective : "MobilitéS"

La question de l'intercommunalité et de la mobilité ont fait l'objet de nombreux articles parmi lesquels celui publié le 6 octobre 2008 et intitulé "MobilitéS".

Parce que l'avenir de notre commune et du bassin minier est  et reste indissociable des enjeux que ces 2 sujets recouvrent.

Ce sont là des problématiques sur lesquelles il y aurait tant et tant à dire.

L'isolement politique d'Hénin Beaumont vaut bien mieux que le contenu des réactions totalement inadaptées que furent celles de Steeve Briois au lendemain de sa mise à l'écart (conforme au Droit) et de celles de ces représentants désireux d'exercer une Vice-Présidence.

Nous retiendrons de ce billet un commentaire, en l'occurrence signé Alain ALPERN. Ses propos demeurent selon moi toujours  d'actualité et je n'aurai, malgré ce qui parfois nous a opposé, aucune difficulté à les faire miens, aujourd'hui encore...

 

 ____________

 

 

"- il n'y aura pas de renouveau chez nous, s'il n'y a pas de réformes structurelles. D'une part, la mobilité Est/Ouest et Nord/Sud permettra aux gens de trouver du travail plus facilement parce que le rayon sera élargi; d'assister à des manifestations culturelles ou sportives, plus facilement; les jeunes pourront s'ouvrir aisément (demandez à un jeune sans voiture de venir à Hénin s'il habite Bruay!). De même, des entreprises seront plus attirées si elles trouvent sans problème une main-d'oeuvre locale, si les cadres qu'elles souhaitent employer peuvent se loger moins cher, en dehors de Lille tout en restant à courte distance de ce que peuvent être les charmes de la vie (variables suivant les individus).

D'autre part, le Louvre-Lens ne sera pas seulement une formidable occasion pour des touristes de venir chez nous (avec les retombées économiques évidentes), mais sera également une extraordinaire ouverture, spécialement pour les jeunes; ceux qui ont eu la chance de fréquenter dans leur jeunesse l'art sous toutes ses formes (musique, peinture, théâtre, danse etc) peuvent dire combien inestimable est cette ouverture au monde! - aujourd'hui nous ne voulons plus d'une société telle que que nous l'ont façonnée les Houillères: paternaliste, avec comme unique objectif un travail mal payé, dans des conditions misérables. Nous n'évoluerons vers l'excellence que si nos concitoyens peuvent s'émanciper: c'est à dire s'épanouir, non seulement dans leur travail, mais également dans leur vie familiale et sociale. Nous devons montrer à ceux qui nous regardent de haut, que les valeurs des ch'tis sont bien celles qui font défaut à ces prétentieux: la solidarité, la convivialité, l'amitié, l'humilité, etc... L'accès au "beau" est un moyen de magnifier tout cela.



- évidemment que cette perspective à 10 ans doit être accompagnée d'objectifs à court terme: la formation initiale, mais aussi continue, la santé, les services aux personnes... à mettre en place au niveau local et intercommunal. Gérer le court terme est une condition nécessaire pour envisager le long terme, mais cela n'est pas suffisant: et c'est bien là où les hommes politiques doivent montrer toute leur abnégation: dépasser le court terme ne rapporte pas toujours des voix, mais c'est de leur responsabilité que de se projeter vers l'avenir et reconnaissons que cela n'est pas facile, parce que notre société ne se satisfait que du présent...L'équilibre entre les 2 n'est pas évident, je peux vous le dire en connaissance de cause



2- Certains palent de "vieilles croûtes" exposées à Lens. C'est un jugement sans fondement (et l'on peut s'interroger sur les intentions malveillantes de leurs auteurs...)et si l'on prend le peine de regarder le site (www.http://louvrelens.fr) on verra que non seulement les oeuvres dans l'exposition permanente, renouvelée tous les 5 ans, seront de premier plan (nous n'aurons probablement pas la Joconde), et les expositions semestrielles feront sortir du Louvre les chefs- d'oeuvre qui tournent dans les plus grands musées du monde. En outre le pari du musée c'est de s'ouvrir à tous les publics, avertis ou non...



3- Nous sommes quatre conseillers régionaux du Bassin Minier, véritablement présents (aux commissions par exemple) et actifs: non seulement sur leur territoire mais aussi sur tout le territoire régional, car c'est notre lieu de compétence (C. Bourdon, S.Duneufjardin, P.Kemmel et moi-même) et notre objectif constant est de rééquilibrer le Nord/Pas de Calais, car 2 de ses espaces sont défavorisés: le nôtre et le sud du Nord (Cambrai, Fourmies). Nous avons la chance que le Président de CR soit Daniel Percheron, originaire de Liévin, et qui connaît parfaiement nos forces et nos faiblesses. Si aujourdhui, nous pouvons revendiquer haut et fort les priorités qui nous sont légitimement accordées c'est bien grâce à sa détermination et sa volonté affirmée (je suis d'autant plus à l'aise pour l'écrire qu'il ne lira pas ces lignes): outre le Louvre-Lens (dont il a plaidé la cause devant le 1er Ministre Raffarin en 2004) et les liaisons ferroviaires, les fonds territoriaux de plusieurs dizaines de millions annuels sur 6 ans, pour ce que l'on appelle "l'après-mine" vont également permettre de revitaliser notre bassin minier aussi bien pour la gestion des espaces, que pour la mise en valeur de notre patrimoine historique certes, mais également immobilier avec la rénovation des 65 000 logements miniers. Je pourrais également citer ce formidable projet des chemins de la mémoire (Vimy, Lorette...). J'aurais un jour l'occasion, sur mon blog, de détailler tout cela.



En résumé: - soyons fiers de notre (ex) Bassin Minier, tirons-le vers le haut et nous serons tous gagnants

- que chacun à sa place, élu ou non, joue le jeu et fasse abstraction des querelles et ambitions personnelles..."

 

04:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.