Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 17 juillet 2015

Nos commerçants sont nos emplettes.

Il eut été sans doute plus aisé et rapide de vous faire part de ce qui suit via votre page Facebook mais encore eut-il fallu pour cela que certaines options de filtrage ne soient activées.

Un tel régime de faveur ne nous émeut guère : nous sommes plus d'un en effet à ne pas avoir le droit de pouvoir relativiser ce monde des bises nounours auxquel vous aimez tant convier l'internaute.

Un monde idyllique dont on pourrait se demander ce qu'il adviendrait si d'aventure les commerçants d'un centre ville faisaient l'objet d'une d'une promotion à géométrie variable. D'un côté les bons, pro "Vous", chez qui il serait de bon aloi de se rendre pour y faire des emplettes et de l'autre les méchants, les anti "Vous" à clouer au pilori.

Sans doute, en effet, quelques odieux revanchards ne manqueraient ils pas alors de monter au créneau pour exprimer leur désaccord. Parce que même quand aime pas la tête de veau, ce n'est pas une raison suffisante pour faire de son boucher une tête de turc, qui plus dans l'optique d'un RDV donné à nos cousins, amateurs, eux, de ficelle picarde.

À Cagnes Sur Mer, ce sont les spécialités de poisson qui peuvent se manger dans de nombreux restaurants et on peut aussi le penser dans certaines brasseries situées notamment dans les rues piétonnes.

Sans doute est ce parce que les avis formulés dans les guides touristiques et gastronomiques peuvent se montrer insuffisants qu'il peut se trouver parfois quelques personnes bien intentionnées prêtes à donner leur point de vue sur les méchants commerçants où ne pas aller quand on se revendique admirateur du chevalier servant ou son homologue féminine. Sur cette même page où nos commentaires ne sont donc pas les bienvenus, on y tolère pourtant - tolérer, le mot semble faible - qu'il est dans cette cité provençale une brasserie où vraiment il serait de bon ton de ne pas y dépenser son argent au motif des prétendues appointantes politiques du Thénardier, dont l'identité révélée ajoute à la stupidité de l´invitation lancée.

Et puisqu'il est manifestement extrêmement difficile de porter dans la sérénité quelques divergences ou alertes sur cette page, et quitte aussi à rester sur le registre de la délation, nous nous sommes dit que notre chevalier servant ne verrait aucun inconvénient si nous informions ledit Thénardier de la promotion gratuite de son établissement relayée

04:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.