Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 14 juillet 2015

A court d'argument

Pour Florian Philippot, si le Président de la République française a œuvré pour éviter le scénario d'un "Grexit " et d'une dissolution de l'euro, c'est pour ne pas donner d'argument politique à Marine Le Pen... Il est bon ce Florian. Je ne comprends pas pourquoi son président d'honneur le déteste autant. Et sinon, les chiffres du chômage, c'est aussi pour priver sa muse d'argument politique ?

Qu'en est-il de Steeve Briois ?

Pour ce qui le concerne, il estime avoir bien travaillé sur le dossier de la politique de la ville: "On a deux quartiers et demi et on aurait pu en avoir plus mais c'est déjà bien." On se pince pour ne pas rire du "tragique" de la situation.

Faut-il rappeler que la politique de la ville a pour vocation d'intervenir financièrement et prioritairement sur les quartiers au sein desquels la concentration des populations à bas revenu est la plus élevée ?

La définition des quartiers éligibles à la politique de la ville relève principalement de l'application d'indicateurs valables sur tous le territoire national. Au mieux le maire n'a rien voulu entreprendre pour obtenir davantage, au pire, il s'y est essayé et c'est un échec !

En disant vouloir plus de quartiers éligibles à la politique de la ville, on peut penser que Steeve Briois escomptait voir notre commune davantage subventionnée par l'Etat ?

Faut-il lui rappeler qu'en matière de développement économique et de lutte contre le chômage, il existe aussi, à l'instar des aides gouvernementales, des crédits européens mobilisables, pour peu il est vrai que les politiques en appui desquels les aides sont sollicitées aillent bien au delà de ce qui à Hénin Beaumont a été entrepris ces derniers temps. Nul besoin d'être grand clerc pour mesurer la portée limitée d'animations sur la création d'activité et d'emplois.

Ceux qui autrefois disposaient au sein des services municipaux de l'ingénierie nécessaire pour aller chercher ces subventions - celles dont les héninois ont tant besoin - ont quitté Hénin Beaumont.

Aujourd'hui et sur ce sujet, c'est bien la majorité qui se retrouve à court d'argument ou qui manque, volontairement ou non d'ambition.

 

04:43 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.