Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 juillet 2015

Le cheval, animal politique

Qu’il s’agisse de Mussolini qui illustre la couverture, de Saddam Hussein, de Mao Zedong et même de Che Guevara hier, ou, aujourd’hui, de Kim Jong-il et de Nicolas Sarkozy, qui fit les bonheurs de la presse avec sa fière chevauchée en Camargue, les hommes politiques adorent se faire portraiturer à cheval. Même Adolf Hitler, qui les détestait et les craignait, n’échappe pas à la règle !

Cet ouvrage richement doté de photographies et de tableaux souvent inattendus en apporte la démonstration : à toutes les époques et dans tous les pays, les hommes de pouvoir veulent être représentés en modernes centaures. Se hisser au-dessus du commun des mortels, maîtriser un animal forcément fougueux, montrer leur puissance et leur appartenance à la caste aristocratique des chevaliers, par opposition à la piétaille des fantassins, le portrait équestre reste une constante dans l’histoire de l’imagerie politique.

 

Passage extrait de l'article consultable sur http://www.histoire.presse.fr/livres/le-cheval-animal-politique-01-11-2009-6586

04:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.