Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 juillet 2015

Les guerres de succession ne nous intéressent pas.

"... ce n’est pas en se rassemblant à tout prix et de ce fait en restreignant les choix possibles des électeurs qu’on les "forcera" à voter ni pour la gauche, ni a fortiori pour une tête de liste socialiste. Le défi des forces républicaines sera au contraire de donner envie aux électeurs - et à ceux, de plus en plus nombreux, tentés par l’abstention - d’aller voter pour les forces républicaines. Car rien ne les y obligera."

Ces propos sont ceux de Marine Tondelier qui s'exprime sur les prochaines élections régionales dans le Nord - Pas-de-Calais Picardie (à noter qu'en PACA - peut on lire dans la presse - cette volonté de faire cavalier seul est revendiquée par la direction d'EELV qui souhaite prendre ses distances avec un PS local dont elle dénonce les turpitudes). Et d'inviter chacun à réagir, ce que nous ne manquons pas de faire ci dessous.

 

 

11267082_702885393170629_9109638713790969208_n.jpgC'est ce même discours qui a prévalu sur Hénin Beaumont depuis des années avec les résultats que l'on connaît : une mairie dans les mains du FN !

Pour redonner l'envie aux abstentionnistes - chez qui taquiner le goujon n'est pas forcément le sport favori - , il peut être utile de les considérer capables de comprendre que les situations exceptionnelles méritent d'être appréhendées de façon ... exceptionnelle. Et elle l'est : politiquement, économiquement et socialement parlant.

Le front républicain ne s'envisage nullement sur un coin de table et plus encore ne peut se construire sur les bases fragiles d'un soir de 1er tour ou à quelques jours du scrutin.

Il en est à Henin Beaumont  comme probablement à Lille, Bapaume, Amiens, Creil, Laon, etc.

Ce qui vaut pour un front républicain vaut bien évidemment pour celles et ceux qui portent l'ambition d'un projet républicain et citoyen et aspirent sincèrement à sa mise en œuvre.

C'est ce débat qu'Hénin Beaumont Action a engagé depuis plusieurs mois (c'est même là sa vocation première) et continuera de développer avec toutes les femmes et les hommes de bonne volonté, dont l'unique préoccupation est le devenir de notre ville et de ses habitants.

 

Car pour s'épargner"un rassemblement à tout prix",encore faut-il s'en donner les moyens, et donc, à la lumière de ces derniers, s'inscrire sur le double registre de la mutualisation et d'un continuum de réflexions mais aussi d'actions communes.

Faudra t-il une nouvelle déconvenue l'hiver prochain pour sortir enfin des fâcheuses habitudes que sont venues façonnées sur notre territoire notamment tant et trop d'années de non remise en cause voire d'acquis ?

Non vraiment, les guerres de succession ne nous intéressent pas.

 

 

Patrick PIRET

 

04:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.