Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 juin 2015

Vie associative : parlons en monsieur Briois. (1)

Hénin Beaumont Action a pris l'initiative d'engager le débat sur la vie associative.

Steeve Briois Acceptera t-il  de le poursuivre publiquement et respectueusement ?

Pour ce qui nous concerne, d'ores et déjà, on s'y tient prêt. Et pour cause.

C'est là un sujet suffisamment complexe pour qu'on accorde à celui-ci l'espace et le temps qu'il mérite. Parce que derrière ce sujet, c'est le quotidien de milliers d'héninois(e)s et de beaumontois(e)s qui est concerné.

Cette première contribution ne sera sans doute pas la plus intéressante, nous le savons. 

Elle n'en est pas moins et malheureusement utile pour éviter que ne germe toute polémique infantilisante et irrespectueuse des enjeux auxquels sont et seront plus fortement encore confrontés les dirigeants bénévoles héninois.

Utile aussi pour comprendre ce qui nous oppose en la matière au FN, ce sur quoi nous ne manquerons pas de revenir dans les jours prochains.

 

Nous le ferons sans recourir,  contrairement à un des adjoints du maire, à un courrier adressé  en lettre recommandée.

Parce qu'il est des contribuables qui s'interroge sur la pertinence  de mobiliser l'argent public pour régler ce qui à leur yeux semble relever d'un différent politique au sens propre du terme.

Des contribuables qui au delà des sommes engagées pour un recommandé, restent attachés à quelques principes de bonne pratique. Et pour ne citer qu'un nom, nous évoquerons celui de M. Saverio Maldonato.

 

Un recommandé grâce auquel j'apprends avoir été notamment aux responsabilités durant le mandat d'Eugène Binaisse. Les copier-coller conduisent parfois à commettre de telles imprécisions qu'elles en deviennent grotesques.

 

Un courrier dans lequel on nous vante le concept d'achat intelligent qu'est le lancement d'un marché public.

Je n'ai pas pour ma part attendu d'être aux responsabilités - et pour cause, je n'y ai jamais été - pour réclamer depuis 2007 l'usage d'une procédure budgétaire règlementaire et d'inciter en outre à son développement à l'échelon intercommunal dans le cadre de ce que nous pourrions appeler un groupement d'achats.

Nous ajoutons que ce n'est pas la procédure qui est intelligente mais le pourquoi de sa mise en œuvre.

Et dans la cas présent, nous avons le droit de nous interroger sur l'intérêt d'une dépense de 120 000 € que souhaite engager sur 4 ans la majorité frontiste afin d'acquérir - pour le compte de la ville des cadeaux et des objets publicitaires voir de penser qu'une telle dépense n'est pas selon nous et loin s'en faut une priorité.

image.jpg

Qu'on nous épargne le sempiternel refrain d'une opposition revancharde, suffisante et prêt à tout pour parvenir à ses fins, y compris prêt à dénigrer le monde associatif.

Steeve Briois lui même devrait éprouver les pires difficultés pour ne pas reconnaître à Hénin Beaumont Action une présence assidue sur nombre de manifestations organisées par les diverses composantes de ce dernier.

Il pourrait en allé de son intérêt. "Les procès en sorcellerie se retournent bien souvent et avec le temps contre leurs commanditaires".

 

À en croire cet adjoint, les dépenses de ce type représenteraient une moyenne de 40 € par association. Nous apprécierions qu'il puisse nous préciser ce que "cache" ce "en moyenne". En d'autres termes, qu'il nous dévoile la nature des cadeaux et objets publicitaires ainsi que leurs modalités d'attribution. 

À la lumière de ces éléments chiffrés, c'est donc de saupoudrage dont nous ne manquerions pas de parler si d'aventure de modalités il n'y avait pas dans un tel contexte.

Et qu'il n'est nul besoin d'être un adepte de l'achat intelligent pour comprendre que la plus value pour ces associations apparaîtrait dés lors, loin d'être évidente. Et que si d'aventure, le montant moyen de cette aide indirecte venait à augmenter, non seulement il serait là aussi possible de s'interroger sur les motivations d'un tel choix mais qu'en sus, cela ne changerait rien aux propos que nous exposerons prochainement.

À suivre 

 

Patrick Piret

 

04:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.