Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 avril 2015

Olympique héninois : des réactions surprenantes de la majorité FN

Il y eut naguère l'effraction du local de la section PS héninoise, le vol commis au local des archives municipales. On pourra désormais parler d'un fric frac à l'olympique héninois, un des clubs de football de la ville. Hénin Beaumont, ton univers impitoyable ...

Plus sérieusement, plusieurs éléments rapportés par la VDN sur ce dernier méfait méritent que l'on y prêtent attention.

Et tout d'abord l'absence de déclaration de l'adjoint au sport. Un Laurent Brice à priori plus prompt pour tenter de discréditer un élu frontiste carvinois s'en allant exprimer publiquement ses regrets d'avoir rejoint la bannière FN que pour évoquer une situation qui pourtant et pour le moins relève aussi de ses prérogatives. À chacun ses priorités.

Posture pour le moins surprenante pour le représentant d'un parti  adepte doit disant du tolérance zéro contre l'insécurité, compte tenu des faits rapportés : la porte du bureau du président du club fracturée, défoncée à coups d’extincteur, les pièces de la comptabilité associative éparpillées, alors que les autres locaux n’ont eux pas été visités.

Très surprenant aussi les propos développés par Jean-Richard Sulzer sur le ressenti du président du club à l'égard de la ville, tels que rapportés dans la VDN.

Pour l'adjoint aux finances « Sur le fond, c’est une malheureuse histoire de détestation entre Ahmed (M. Nacer est par ailleurs contrôleur de gestion en mairie) et le directeur des sports qui n’a pas à rejaillir sur le fonctionnement des services. Ce sont des querelles personnelles que nous n’avons pas à gérer... Mais si le conflit s’éternise, il faudra que l’on désigne un médiateur pour démêler l’écheveau. "

La désignation d'un médiateur ne devrait pas manquer de faire sourire tous ceux et toutes celles qui se souviennent des remarques d'un Steeve Briois parti en croisade contre celui qui autrefois fut le DGS de Gérard Dalongeville puis d'Eugene Binaisse. 

Sans doute aussi serait il de bon ton pour la majorité de préciser qu'il ne serait être question d'établir un lien entre la mésentente évoquée et le fric frac constaté.

Et notamment parce que l'actualité footballistique au FN, c'est aussi Mantes la ville et son maire frontiste (http://www.francetvsport.fr/football-mantes-pas-jolie-jolie-275964) et qu'il serait donc dommageable de susciter même involontairement quelques amalgames ou de laisser s'installer quelques raccourcis fâcheux qui n'auraient pas lieu d'être.

 

Nota Bene : mes divergences avec le président de l'olympique héninois sur les approches politiques à développer pour appréhender les défis qui aujourd'hui se posent aux représentants du mouvement associatif ne pourraient justifier de rester silencieux sur les faits inadmissibles repris ci-dessus.

 

 

 

 

04:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Dsl mais mantes la jolie a un maire UMP ,vous parlez surement de mantes la ville.

Écrit par : reynaldo | mercredi, 29 avril 2015

Merci pour le signalement de cette erreur.

Écrit par : PP | mercredi, 29 avril 2015

Les commentaires sont fermés.