Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 avril 2015

Conseil municipal de ce jour : l'ère du pain blanc est derrière Steeve Briois.

image.jpg

Les débats du conseil municipal sont, sauf exception dûment encadrée, publics. Les séances doivent donc être ouvertes à toute personne, sans restriction ; 

elles peuvent même faire l'objet d'une retransmission par des moyens de communication audiovisuelle.  Le temps où Steeve Briois se complaisait à diffuser sur son blog quelques séquences filmées de ses joutes verbales semble désormais révolu et l'on peut légitimement se demander pourquoi. 

Mais il est vrai que les comportements qui y sont observés pourraient donner à voir une image de la majorité bien différente de celle que celle-ci tente de se donner. 

Force est de constater que la majorité frontiste, pourtant si prolixe quant il s'agit d'assurer sa  promotion à la moindre des plantations réalisées dans la ville, se contente ici d'un service minimum. 

C'est pourtant bien aujourd'hui, à partir de 18h que l'une des séances du Conseil Municipal les plus importantes de l'année se tiendra : avec à l'ordre du jour, ni plus ni moins que budget communal soumis au vote. 

Important parce que chacun se souviendra que de débat d'orientation sur ce budget, un véritable il n'y eut pas, les chiffres ayant manifestement cédé cette fois ci encore la place aux noms d'oiseaux... 

Chacun se souviendra aussi que Steeve Briois s'en était allé présenter à la presse, en pleine campagne des Départementales, ses orientations sans même semble t-il avoir cru bon en informer l'ensemble des conseillers municipaux. 

L'intérêt de cette soirée résidera donc principalement en 3 grands points, et notamment pour les opposants que nous sommes à un maire qui n'aura jamais manqué de discréditer la gestion de son prédécesseur :

 

1- qu'en est-il du niveau réel d'endettement de la ville et par conséquence de la situation des emprunts notamment  toxiques (ont-ils été renégociés ?) voire du recours ou non à un nouvel emprunt ?

2- qu'en sera t-il de sa politique fiscale (et principalement dans sa composante taxe d’habitation, taxe foncière bâtie, taxe foncière non bâtie) pour les 4 prochaines années ? Steeve Briois sera t-il déjà contraint de fustiger l'Etat pour son désengagement qui fut pourtant  annoncé bien en amont des dernières élections municipales (et donc censé être connu par Steeve Briois) ?

3 - qu'en sera t-il de ses choix qui lui permettront de marquer sérieusement et concrètement sa mandature ? Quels investissements dignes de ce nom et selon quel calendrier ?

 

Parce qu'en matière de lisibilité, les contribuables héninois et beaumontois sont d'ores et déjà en droit de se demander si les belles promesses délivrées en 2014 seront toujours d'actualité ?

Pour ce qui nous concerne, la réponse ne fait d'ores et déjà aucun doute. 

L'ère du pain blanc est d'ores et déjà derrière pour la majorité frontiste, et les résultats des derrières cantonales viennent confirmer, et malgré la victoire de ses candidats sur les 2 cantons, ce que Hénin Beaumont Action a perçu depuis plusieurs semaines : le FN est désormais confronté ici à son niveau plateau. Qu 'il sache qu'il ne pourra en aucune façon compter sur nous pour qu'on lui passe les plats.

04:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.