Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 04 avril 2015

Bon week end de Pâques !

image.jpg

Avec le retrait forcé de Gérard Dalongeville de la vie politique locale, Steeve Briois semble avoir perdu une partie importante de son "fond de commerce" électoral. 

Celui qu'il a construit depuis tant d'années, à partir de slogans successifs fleurant bon le "tous pourris". 

"Orphelin" pourrait-on même dire, au point de le voir s'en aller, et sans la moindre gêne, s'afficher tout sourire aux côtés d'Albert Facon et prendre "la pause" devant l'appareil de la VDN, ce quotidien dont on sait oh combien il fait l'unanimité au sein de la majorité frontiste...

Va comprendre Charles... 

C'est donc désormais une chasse à d'éventuels héritiers auquel se livrerait  Steeve Briois.

Et pourtant au jeu de l'ours qui a vu l'ours qui a vu l'ours, pointer du doigt la 3ème génération d'un clan banni à jamais par les "dieux" s'apparente de plus en plus à une mission peu crédible. Comment dés lors ne pas imaginer l'intérêt qu'il pourrait y avoir à renouveler le stock des "pestiférés" ? 

Vas-y mon Nono, fais tourner les bou-boules. "Mo-mo motus".

En attendant le résultat du tirage, il faut savoir faire avec ce que l'on a sous la main. 

Pour seul exemple, le nombre stupéfiant de procédures engagées à l'encontre d'Eugene Binaisse : la plupart pourraient être classées sans suite et 2 seulement seraient susceptibles d'accoucher d'une souris (à en croire les sources à priori bien informées de la VDN). 

Et de nous demander notamment si l'intérêt pour le FN à agir ainsi n'est pas à chercher du côté du buzz médiatique bien plus que du coté des décisions que sont amenés à rendre les juges ? 

Parce que dans le cas présent, les héninois et beaumontois n'auront strictement rien à gagner d'une décision qui pourrait pointer tout au plus un manquement à la règle non intentionnel. 

Et de se demander aussi franchement pourquoi au FN, on s'en remet si souvent à la justice tout en manifestant quelques méfiances à l'égard de cette dernière ? 

N'est ce pas Florian Philippot qui cette semaine déclare que la justice, et ben "elle est complètement à deux vitesses", qu'elle "est beaucoup trop liée aux politiques en France". 

Oui franchement, va comprendre Charles ...  

Mais attention au 1er qui oserait parler de Jeanne et des assistants parlementaires du FN... On ne rigole pas avec les choses sérieuses !

Comment se plaindre de la lenteur de la justice lorsque l'on contribue à l'engorgement des tribunaux. Tout cela a vrai dire n'est ni très clair, ni très cohérent. 

Faut il que cela le soit, si le plus important était d'oeuvrer à la construction du plus petit dénominateur commun permettant de relier et de mettre dans le même sac tous les opposants sincères à Steeve Briois ?

Faut il que cela le soit si d'aventure Steeve Briois n'avait que faire de témoigner de son éventuel empressement à voir la justice se saisir d'affaires ayant trait aux activités de son parti ou bien encore de s'enquérir de la suite apportée à des faits plus locaux tels notamment l'incendie récent de 2 scooters devant la mairie ou bien encore l'agression dont il fut victime en 2010 ? 

Disons le clairement, nous ne serions nullement surpris de faire un jour l'objet d'une procédure judiciaire engagée par Steeve Briois.

Que ce dernier sache que cette perspective, si nous ne la cherchons pas, ne nous effraie nullement.

De quoi permettre à chacun, et notamment en ce week end de Pâques, de se sentir bien plus préoccupé par une chasse aux œufs que par une chasse, même virtuelle, aux "tous pourris".

Bon week-end de Pâques !

04:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.