Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 mars 2015

Puisque c'est Steeve Briois qui vous le dit.

Voici ce qu'il était possible de lire le 30 avril 2009 sur le blog de Steeve BRIOIS.

"Steeve Briois et Marine Le Pen dénoncent la volte-face effectuée par le député socialiste Albert Facon, qui après avoir été un fervent Dalongevillien, déclare dans la Voix du Nord en date du 29 Avril 2009 s'être toujours opposé à la réintégration au Parti Socialiste du maire d'Hénin-Beaumont."

...

"A la vérité, Albert Facon pratique aujourd'hui cet exercice douteux qui est devenu la spécialité des socialistes : soutenir Gérard Dalongeville tant qu'il pouvait leur être utile, et jouer les candides ou les résistants de la dernière heure quand la situation devient critique. "

...

"Steeve Briois et Marine Le Pen considèrent donc le retournement de veste d'Albert Facon comme une offense à l'intelligence et la dignité des électeurs héninois, dont il entend se servir comme marche-pied en cas de nouvelles élections municipales, afin de reprendre les rennes de la politique locale, et ainsi s'assurer les meilleurs auspices pour les législatives de 2012."

...

"Enfin, les 2 élus frontistes demandent au Parti Socialiste d'assumer sa responsabilité dans la perte totale des repères moraux dans la vie politique du bassin minier."

 

Ci-dessous la photo publiée cette semaine dans la VDN pour illustrer un des articles consacrés aux élections Départementales.

image.jpg

Côte à côte Mesdames Aurélia BEIGNEUX et Maryse POULAIN, toutes deux candidates pour un "poste" de conseiller départemental,  ainsi que messieurs Steeve BRIOIS et ... Albert FACON.

 

Une bien belle photo. Surtout ne riez pas, cela pourrait être contagieux.

04:31 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Le comportement d'Albert Facon n'étonnera que ceux qui ne le connaissaient pas.
Quant à ceux qui l'on porté là où il a sévi, ils feraient bien de faire leur petite introspection.
S'il y en a un qui avait bien analysé depuis belle lurette l'ancien député maire de Courrière, c'est bien Pierre Darchicourt...et il n'était pas le seul.

Écrit par : anonyme | samedi, 28 mars 2015

Les commentaires sont fermés.