Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 mars 2015

On racle le fond du pot

Un a un Steeve Briois semble être en mesure d'obtenir un soutien de la part de ceux qui hier ont beaucoup fait pour lui ouvrir la route : après Gérard Dalongeville et ses pratiques condamnées, ses votes favorables aux délibérations frontistes, et dans une moindre mesure après le ralliement de Clément Golka, ex dalongevilien reconverti en conseiller municipal pro FN (une ambition présidentielle M. Golka ?), voici venu Albert Facon qui le temps d'un marché aura délaissé son "cambronnesque" propos -"ça va dracher" - bien connu des observateurs de la vie politique locale.

Que notre bon maire ne trouve rien à redire à ces soutiens serait en soit significatif de sa marge de progression désormais quasi inexistante dans notre ville.

Et de se demander si les trois "hommes du jour" n'auraient pas été convoqués dans le bureau de Steeve Briois pour agir de la sorte ?

Les "archives" héninoises auraient-elles livré tous leurs secrets ? 

image.jpg

Ce qui peut étonner dans tout ça, c'est le sourire de Steeve Briois qui semble se montrer très heureux des retrouvailles, sans penser à l'indécence de cette situation qui pourrait heurter une petite partie de ses électeurs. Peut être s'estime t'il déjà, comme d'autres  autrefois, intouchable ?

 

Qu'Albert Façon puisse être attiré par l'odeur des micros et des caméras pour s'en aller se décrotter les chaussures sur le même paillasson qui autrefois lui permettait se les faire lustrer, voilà qui manquerait franchement de piment.

Sans doute Marine Le Pen n'aurait-elle pas, elle, manqué d'interdire à cet homme politique du passé l'accès aux médias, et ce à l'image des mesures prises pour tenter de limiter les sorties de route paternelles plus incontrôlables qu'incontrôlées.

Parce qu'à y regarder de plus prêt, on aperçoit déjà le fond du pot, celui dans laquelle se trouve cette soupe que vous avez tant aimé ces 15 dernières années servir aux héninois et beaumontois.

Grand seigneur,  je vous laisse sans la moindre hésitation le couvercle.

Nous sommes désormais plusieurs à avoir la conviction qu'une page va se tourner mais surtout qu'une autre va s'écrire, dés lundi prochain (et ce que le second tour soit ou non favorable au FN).

 

 Source photo VDN

 

 

 

05:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.