Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 mars 2015

Hénin Beaumont : droit d'inventaire budgétaire

image.jpgÀ la lecture de l'article publié ce 11 mars par la VDN, il est enfin possible d'y voir plus clair des intentions budgétaires de Steeve Briois.

Les adeptes de la démocratie locale regretteront à juste raison que le DOB n'ait pas permis d'en débattre, d'une part, et que le 1er magistrat ait organisé  une conférence de presse avant même le vote du budget en conseil municipal.

Soyons d'emblée très clair. Il est probable que la majorité n'éprouve pas en 2015 le besoin de recourir à un nouvel emprunt. 

Si d'aventure, il devait en être ainsi, nous ne ferions pas pourtant amende honorable, parce que les héninois et beaumontois ont tout à craindre de ce qui s'apparente à un tour de passe-passe.

Parce qu'à bien regarder les annonces faites par Steeve Briois, il est possible d'en tirer les enseignements suivants :

 

1) la tac-a tactique du coucou

Les grands projets annoncés pour 2015, Michelet et Saint Martin étaient planifiés avant  la prise de pouvoir de Steeve Briois. Ce fut déjà le cas pour les travaux de l'école Pantigny ou bien encore pour le terrain stabilisé à l'espace François Mitterrand. 

 

2) Steeve Briois se sait il maire ?

Dans sa comparaison des deux derniers exercices budgétaires, il oublie, sans doute malencontreusement, de préciser que sa majorité disposa des manettes durant 9 des 12 mois que dura 2014 ! 

Que dés lors, attribuer à d'autres la responsabilité d'un manque d'investissement avant ce 1er février pourrait s'avérer un exercice fort périlleux.

Qu'en clair et à bien y regarder, si d'emprunt nouveau il n'y a pas, c'est parce que d'investissement sérieux il n'y eut eu en 2014 et qu'il n'y aura pas non plus, en dehors des programmations établies de "longues" dates.

Ce qui est présenté comme grands projets ne verront en effet le jour au mieux qu'en 2016, heureux hasard que celui-ci, après les RDV électoraux des cantonales et régionales.

Et qu'il lui faudra alors pour tenir ses promesses - nous en prenons dés aujourd'hui le pari - emprunter et attribuer à l'Etat, la responsabilité d'une baisse de la taxe d'habitation - part communale - stoppée nette... (10% en 2014, 5% en 2015, ...)

 

3) investissement ou entretien ?

Steeve Briois se targue d'investir en faveur de la propreté urbaine, de l'éclairage public, de la voirie (sur ce point précis, nous l'invitons à être rigoureux quant au respect des normes qui s'appliquent en matière de passages surélevés et de coussins berlinois), d'aménagement de bâtiments communaux. Tout cela a bien évidemment un coût, celui qu'il convient de prendre en compte dans une gestion en maire peinard visant à s'assurer de l'entretien usuel d'une ville de 26 000 habitants.

Sur les 12,6 millions d'euros d'investissement exposés avec fierté, 44% peuvent s'apparenter à des dépenses nécessaires à l'entretien de biens communaux.

Promouvoir l'activité de sa majorité en la comparant aux pratiques dalongeviliennes, n'est ce pas là la marque d'un manque cruel d'ambition et d'une incapacité à se moderniser et se projeter ?

 

4) un triangle à un seul côté 

Quant aux Projets évoqués, mais non budgétises, est-il besoin d'attendre pour affirmer que le triangle "Baisser les impôts (rappelons que cela ne concerne jusqu'à présent que la part communale de la taxe d'habitation),  baisser l’endettement de la ville et investir" ne passera pas l'hiver 2015... 

Et d'ores déjà plus un mot à priori sur la création d'un nouvel équipement sportif.

 

5) Le cèdre bleu devrait encore faire couler beaucoup d'encre

Coincé par et dans son programme, Steeve Briois s'en irait construire sur le site du cèdre bleu 60 logements pour seniors  et une salle de réception de 400 m2.

Pas un mot en revanche sur les places de stationnement dont, sait-on jamais, ces nouveaux résidents pourraient pourtant avoir l'utilité ni sur la façon dont cette majorité frontiste compte s'y prendre pour redonner dans ce contexte notamment sa place aux piétons et cyclistes dans le centre-ville.

 

Sil existe un secteur sur lequel il sera bien difficile de reprocher à Steeve Briois de ne pas avoir investi, c'est bien celui de l'auto promotion et de l'auto satisfaction permanente. 

 

04:59 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

en ce qui concerne les logements pour seniors sur le site cedre bleu, ce projet a été élaboré par l'ancienne équipe, ce projet est un projet confié a une entreprise privée et nécessite la vente du site, par contre, le projet de salle de réception nous ne l'avions pas envisagé compte tenu la gène potentielle auprès de la résidence.

Écrit par : orfeo | samedi, 14 mars 2015

Sans aucun esprit de polémique, Orféo, il est vrai que cette étude avait été entamée mais non décidée quant à sa réalisation. Il y avait eu entre nous un débat courtois et les avis étaient très divers. Non pas sur l'utilité d'un tel équipement mais sur l'opportunité de choisir ce site.

Écrit par : GB | dimanche, 15 mars 2015

Les commentaires sont fermés.