Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 19 février 2015

Financement du FN : bleu blanc louche

INFO LIBÉ (http://www.liberation.fr/politiques/2015/02/18/financemen...)

Des proches de Marine Le Pen, via le microparti Jeanne et la société Riwal, ont installé un juteux circuit de financement des campagnes.

A l’approche des élections départementales, en mars, le Front national s’apprête à proposer à tous ses candidats un «kit de campagne». Tracts, affiches, bulletins de vote, site Internet, ce package comprend le B-A-BA de la propagande politique. Conçus par la société Riwal, ces kits sont vendus par Jeanne, le microparti de Marine Le Pen, qui propose également aux candidats des prêts pour les acheter. Le système a déjà fait ses preuves, notamment lors des législatives de 2012, mais il intéresse aujourd’hui de près la justice.

Depuis plusieurs mois, les magistrats du pôle financier enquêtent sur les conditions dans lesquelles ce matériel est livré aux candidats. Kits obligatoires, taux d’emprunt exorbitants, soupçons de fausses factures et d’abus de biens sociaux, hypothèse d’un financement politique occulte… De nombreuses pistes sont explorées et les investigations en cours n’en finissent pas de faire des vagues dans la galaxie frontiste.

Pour l’heure, seul le patron de Riwal, Frédéric Chatillon, a été directement inquiété. Ancien militant du GUD, ce proche de Marine Le Pen a été mis en examen en janvier pour «escroquerie», «faux et usage de faux», «abus de bien social» et «blanchiment d’abus de bien social». Le système est d’autant plus troublant qu’un autre ancien «gudard», Axel Loustau, est à la fois actionnaire de Riwal et trésorier de Jeanne. Une question est désormais au cœur de l’enquête : dans quelle mesure ce montage a-t-il profité au FN ?

 

 

Et pour ce ce qui nous concerne, toujours la même interrogation : Steeve Briois pouvait-il  - et desormais pourra t-il prétendre - ne rien savoir ?

05:40 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Les commentaires sont fermés.