Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 10 février 2015

Annulation du triathlon : Que Steeve Briois s'explique

L'alimentation du plan d'eau héninois s'effectuerait par pompage des nappes phréatiques et des eaux de ruissellement. Il peut donc être légitime de s'interroger sur le caractère non polluant de ces eaux. 

image.jpgL'organisation d'une compétition sportive s'inscrit dans un cadre réglementaire établi sur la base de différentes normes et certifications qu'il convient pour l'organisateur de respecter.

Cela vaut bien évidemment et notamment pour une compétition de triathlon, dusse t-elle se dérouler sur Hénin Beaumont.

Ces obligations ont trait par exemple à l’encadrement, à l’aménagement (Obligations matérielles, techniques et citoyennes).

Par ailleurs, toute personne qui procède à l'installation d'une baignade artificielle ou à l'aménagement d'une baignade, publique ou privée à usage collectif, doit en faire, avant l'ouverture, la déclaration à la mairie de son lieu d’implantation. 

Il s'agit notamment de s'assurer du contrôle de la qualité de l'eau (par l'ARS), d’en informer le public. L'objectif de ces mesures vise ici bien évidemment à la mise en place d'une pratique sécurisée.

Et de s'interroger alors sur les raisons d'une décision prise par la maire et ayant conduit à l'annulation du triathlon organisé depuis deux ans par le club d'Hénin Endurance Team. 

Question d'autant plus justifiée qu'il semblerait qu'un message rassurant sur l'utilisation du plan d'eau avait été délivré récemment encore par les représentants de Steeve Briois aux dirigeants de ce club local. comment expliquer ce qui apparaît comme un revirement ?

Que Steeve Briois ait souhaité que soit appliqué un principe de précaution peut s'entendre mais dés lors son alibi du "c'est pas moi mais mes prédécesseurs" ne tiendrait pas. Ce jeu qui consiste à attribuer à autrui la responsabilité de ses propres lacunes n'est plus politiquement  acceptable.

Et tant qu'à inviter les bénévoles d'HET à passer du tri au biathlon, l'adjoint au sport pourrait aussi dans le même état d'esprit convier les boulistes à s'adonner à leur passion avec des cailloux, les basketteurs à ne jouer qu'avec une seule main, les cyclistes à glorifier la crevaison, et les hurdlers à s'entraîner en survolant des gabions... Parce que dans le gabion, tout est bon !

04:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.