Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 février 2015

Steeve Briois investit dans la pierre.

La VDN serait-elle devenue folle ?

Moins d'une semaine après les propos de Marion Le Pen adressé au journaliste Gilles Leclerc - je cite : "On va vous avoir. Mais quand ça va arriver, ça va vraiment vous faire mal"- le quotidien régional pourrait de nouveau faire l'objet d'une pleine page dans le magazine municipal. Et cette fois ci, la sanction pourrait être beaucoup plus sévère : l'édito de Steeve Briois.

Son "crime"  ? Oser restituer et publier l'avis d'héninois mécontents de la décision prise par l'élu local de l'année dans un article que nous aurions pu intituler "Steeve Briois investit dans la pierre." ou plus précisément dans le gabion (Assisterait-on à une rupture de stock voire à une pénurie de plots urbains ?)

Le gabion est en effet une sorte de casier, le plus souvent fait de solides fils de fer tressés et contenant des pierres. Et dans le gabion, tout est bon.

 

 

En matière d'aménagement urbain, il peut être de bon ton et surtout de bonnes raisons de mener avant toute réalisation une étude d'impact. 

Et force semble être de constater que si étude il y eut, le champ des personnes consultées ne fut pas à la hauteur dudit ... gabion, érigé rue Téodorowicz pour remédier aux cambriolages dont ont été victimes plusieurs riverains.

image.jpgCertes Steeve Briois aurait pu, s'il l'avait souhaité, se dispenser de toute phase de consultation et assumer la pleine responsabilité d'une décision s'imposant à tous sur un air de "circulez, il n'y a rien à voir". 

Et pour lui d'envisager alors la généralisation du dispositif implanté sur la résidence Konin à l'ensemble des quartiers de la ville ayant fait l'objet de semblables désagréments. 

Dés lors nous faudrait-il nous familiariser avec une vue labyrinthique d'Hénin Beaumont.

Parce qu'au delà de ce ton qui se veut un tantinet ironique, il est aussi permis de douter de l'efficacité du dispositif en question. 

L'avenir confirmera (ou non), mais pour qui a déjà fait l'objet d'un cambriolage, le scepticisme peut être grandement de mise, parce que peu probable est l'arrêt de certaines motivations et pratiques devant un gabion.

Prochaine étape, le mirador avec vue sur le rivage de Lampedusa ?

04:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.