Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 janvier 2015

Élu produit de l'année.

La VDN nous informe que le Trombinoscope a souhaité cette année mettre à l’honneur le maire d'Hénin Beaumont, aux côtés notamment de Manuel Valls et d'Emmanuel Macron.

Pour le journaliste, cette distinction devrait faire grincer les dents ...

Certes, il eut été plus simple pour qui aspire attirer l'attention de tous les héninois et beaumontois sur le fond (et non la forme) de l'action de Steeve Briois que cette mise en lumière n'exista pas. 

C'est en effet une belle opportunité pour ce dernier promouvoir sa politique, et force est de constater qu'il n'a pas au demeurant déjà manqué de la saisir.

Ceci étant, il serait pour le moins ridicule de considérer le 23 mars dernier comme un épiphénomène dont nous n'aurions que faire.

C'est tout le contraire. Il y eut un avant à dénoncer et il nous faut désormais et plus que jamais œuvrer à un après. 

Le FN à beau s'employer à bercer d'illusions les héninois et beaumontois que ça n'en fait pas pour autant un mirage.

Il n'est donc aucune raison valable qui nous autoriserait à grincer des dents et ce d'autant plus que ce n'est pas tant la qualité de l'action d'un maire qui est par le Trombinoscope récompensée, mais plutôt la notoriété (bonne ou mauvaise), l'influence d'un homme de parti, d'un homme d'appareil, d'un homme de système qui par cette distinction sont ici  reconnues

Si Steeve Briois s'évertuait à laisser croire le contraire, il lui faudrait alors expliquer pourquoi il devrait en aller différemment pour les socialistes Emmanuel Valls et Emmanuel Macron. 

Steeve Briois, pourrions nous dire, est donc un - parmi d'autres élus - produit de l'année. 

image.jpgCela n'empêchera nullement de rester plus que jamais vigilant sur le contenu de ce que propose ledit "produit". Pour ce qui est de l'emballage, il conviendra aussi de conserver un œil pour dénoncer une DLC  des idéaux frontistes  totalement dépassée, et ce quand bien même leur AOC ne fait plus depuis longtemps aucun doute.

Et pour conclure, se dire que Steeve Briois en acceptant cette distinction s'en va cautionner ce contre quoi pourtant son parti et lui ont prétendu agir  :

- le cumul des mandats (c'est bien notamment sur la base de celui-ci que le Trombinoscope s'est prononcé en faveur du représentant frontiste) 

- un système médiatique dont il accepte sans la moindre difficulté cette fois ci et la méthode et l'analyse.

 

03:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.