Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 29 janvier 2015

Contestable et contesté, assurément !

"Steeve Briois élu local de l’année", un choix contestable et contesté pour et par d'éminents représentants du PS.

Tout cela est ma foi fort bien mais comme il eut été aussi de bon ton de voir ce "contesté et contestable" claironné avec autant d'ardeur en 2007.

Date à laquelle et au sortir d'un énième rapport de la CRC, Gérard Dalongeville fut intronisé par ce même PS pour mener en son nom la campagne des municipales. Gageons d'ailleurs que ce dernier eut pu être distingué par ce même Trombinoscope que sans doute, peu, parmi ces dirigeants, eut trouvé à redire.

Si la logique politicienne s'était effacée au profit d'une morale politique et citoyenne, la face d'Henin Beaumont en aurait été aujourd'hui fort probablement différente.

Le propos du jour n'a pas l'ambition de réécrire cette histoire locale dramatique que nous connaissons.

Reste toutefois que ce concert de "désapprobation socialiste" est donc pour ma part lui aussi contesté et contestable.

D'une part parce que dans une démocratie et jusqu'à preuve du contraire ce ne sont pas les récompenses honorifiques qui font les femmes ou les hommes politiques mais bien les urnes.

10944626_919078681450436_2122110442_n.jpgD'autre part, parce que cette dramatisation de ce qui aurait dû rester un non événement est la plus belle des perches tendues à Steeve Briois mais aussi qu'elle est en outre et surtout en sérieux décalage avec ce qu'il  convient d'entreprendre pour reconquérir un électorat héninois et beaumontois, qui a tout de même de bien bonnes raisons de s'être senti trahi et abandonné.

J'entends bien qu'il importe d'assurer ces sympathisants des valeurs que l'on prétend incarner.

Mais il est aussi et pour le moins  une seconde obligation, qui plus est à Hénin Beaumont : il s'agit d'aller convaincre bien au delà du cercle de ses amis.

L'avenir mérite d'appartenir à ceux qui s'efforcent de le rendre possible et non qui se contente de l'attendre voire de le subir.

Voilà pourquoi Hénin Beaumont Action s'est créée : notamment pour sortir de la petite politique politicienne dans laquelle il peut être confortable de se loger, mais qui au final permettra à Steeve Briois de poursuivre en père peinard et franchouillard sur la route que certains lui ont ouvert et que d'autres continuent de lui tracer !

S'en est assez du fatalisme et du défaitisme de ceux qui ambitionne 2026 en attendant une erreur de Steeve Briois, comme si d'erreur déjà commise il n'y avait pas !

Voilà pourquoi, j'invite celles et ceux qui n'en peuvent plus de ces gesticulations politiciennes à nous manifester leur soutien et s'ils le souhaitent à nous rejoindre.

Non pas pour délaisser leurs convictions (bien au contraire), non pas pour batailler contre les appareils auxquels elles et ils appartiennent ou ont appartenu, mais tout bonnement pour forcer ces derniers à changer de matrice, celle là même qui permis à Gérard Dalongeville de perdurer et qui fit que notre ville d'Hénin Beaumont fut sacrifiée sur un autre autel que celui de l'intérêt général.

À cinq ans des prochaines municipales, le temps est d'ores et déjà compté !

Patrick PIRET

 

03:20 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Très bien! Mais serez vous entendu un jour dans cet environnement qui mise beaucoup plus sur la soumission collective que sur l'intelligence individuelle...

Écrit par : anonyme | vendredi, 30 janvier 2015

Les commentaires sont fermés.