Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 20 janvier 2015

Communiqué de presse : Les emprunts toxiques ont bon dos !

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg 

 

- Communiqué de presse -

Les emprunts toxiques ont bon dos !

 

 

Steeve Briois n'est pas responsable des emprunts toxiques contractés autrefois par la majorité de Gérard Dalongeville.

Il l'est en revanche dans sa façon d'appréhender ces produits financiers et leurs impacts sur la gestion d'un budget communal.

Steeve Briois a pris le risque inconsidéré de baisser très légèrement la part communale de la taxe d'habitation et d'engager par ailleurs des dépenses importantes pour lui développer  notamment une politique d'auto promotion de sa majorité municipale. Nous attendons par exemple le montant réel des dépenses consacrées à la seule organisation des festivités de Noël.

Et ce ne sont pas les quelques économies réalisées suite à la renégociation - nécessaire mais en aucune façon extraordinaire - de quelques contrats qui viendront modifier l'équation face à laquelle Steeve Briois s'est lui même positionné, et ce en l'espace de 10 petits mois seulement : tenir ses promesses (et donc dépenser plus) avec moins d'argent, dans un contexte où les dotations de l'Etat aux collectivités seront en net recul (moins 11 milliards entre 2015 et 2017).

En substance, l'adjoint aux finances avance d'ores et déjà l'idée d'un nouvel emprunt dont le remboursement serait étalé sur 25 à 30 ans (emprunt dont il ne précise bien évidemment pas le montant) pour faire face à ce que nous pressentons depuis plusieurs mois : l'infaisabilité de construire un budget sérieux voire équilibré.

Et pour s'en justifier, de mettre en avant l'indexation sur la parité euro/franc suisse susceptible d'être moins favorable pour les emprunteurs.

La vérité semble pourtant tout autre : car si tout ne peut pas être anticipé, il est pour le moins quelques principes de prudence à mettre en oeuvre lorsque l'on a en responsabilité la gestion financière d'une ville comme Hénin Beaumont.

Il n'y a pas que les emprunts qui ici peuvent être toxiques pour l'avenir et le portefeuille des Héninois et Beaumontois, il y a aussi l'endettement !

 

 

 

04:01 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.