Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 décembre 2014

Autant vous le dire !

"Libre à chacun de ne pas vouloir se retirer la tête du fondement, mais continuer d'y tremper sa plume est plus grave : la Voix du Nord continue d'être un organe de propagande politique au détriment de toute déontologie et de toute éthique, nous le ferons savoir !"

Pour être franc, il pourrait être difficile de se montrer surpris si d'aventure se cachait derrière cette formulation la patte de Bruno Bilde, adjoint a la communication à Hénin Beaumont.

De cette pâte que le FN étale à chaque petite contrariété. 

Une énième réaction totalement disproportionnée, et qui semble être significative, à bien des égards, de l'action que Steeve Briois entend conduire, au delà de son différent du jour avec le Quotidien, à l'encontre de toutes sources et formes de dissonance et plus encore d'opposition.

Une réaction totalement démesurée qui fait suite à la publication de cet article : http://m.lavoixdunord.fr/region/henin-beaumont-ca-chauffe-dans-la-bouche-de-certains-ia34b0n2551782

Crime de lèse-majesté : une prise de distance avec le discours tenu par le FN, lui qui aime à dire de ce marché de Noël qu'il est un "carton incontestable" (chacun appréciera le sens de la mesure ...)

Prière en l'occurrence de ne pas se tromper de cible : la ville avance et nous pourrions ironiquement ajouté, dans le meilleure des mondes possibles.

 

Candide n'aurait certainement pas mieux dit mais Steeve Briois et Bruno Bilde devront s'y faire. Il leur sera difficile, si telle est leur intention, de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.

Une partie de ces gallinacés pourrait d'ailleurs faire l'objet d'une volée de bois vert à l'occasion du prochain numéro du bulletin municipal. 

Qu'ils se rassurent. Etre cité au "tableau d'honneur" est une très belle reconnaissance de la justesse de l'action que l'on entreprend. Certes il ne faut pas attendre un droit de réponse. C'est là sans doute une bien maigre contrepartie pour voir l'adjoint à la communication promouvoir la démarche de ceux qui ne se laissent pas bercer, à juste titre, par les discours d'autosatisfaction permanente. 

 

Dans ses relations avec la presse locale, Le FN n'en est pas ici à son 1er coup d'essai.

Cela n'en demeure pas moins, politiquement, toujours autant condamnable.

D'une part, parce que si d'aventure, le FN venait à utiliser de nouveau les moyens de communication municipaux au profit d'une propagande politicienne, nous aurions matière à alerter plus fortement encore tous les contribuables Héninois et à interroger quelques institutions indépendantes sur cette pratique douteuse.

D'autre part parce qu'à la lecture de nombreux articles parus dans cette même VDN, le FN aura bien du mal à  errer sur la voie de sa propre victimisation.

Qu'il est en France, et jusqu'à de plus amples informations, une liberté de la presse et qu'il convient de la préserver, dusse t'elle parfois susciter chez les lecteurs quelques grincements de dents.

Mais aussi et tout simplement parce que contrairement aux affirmations, (et répétition ne fait et ne fera pas vérité), tout ne va pas bien à Hénin Beaumont.

 

Qu'il suffit pour s'en apercevoir d'aller notamment et simplement à la rencontre de TOUS les Héninois. 

Que s'il est aujourd'hui des personnes satisfaites de l'action de Steeve Briois, il s'en trouve aussi qui manifestement éprouvent de sérieuses difficultés à être convaincues par le FN, y compris dans sa version héninoise que certains peuvent penser édulcorée.

Qu'il est parmi ces derniers, des citoyens, engagés ou non, de gauche comme de droite, et que ceci est incontestable et aisément vérifiable.

 

Par delà cette nouvelle charge du FN   héninois contre la presse apparaît très clairement un double constat :

1) Sa disposition aux sous entendus d'un autre temps.

Le "Nous le ferons savoir" de Steeve Briois n'est pas sans rappeler son "Je m'adresserai prochainement au personnel municipal et révèlerai un certain nombre de choses" écrit récemment à l'attention du représentant Héninois de FO" 

2) l'éloignement progressif chez Steeve Briois et ceux qui le secondent des fondamentaux du militantisme. N'est ce pas là le lot commun de ceux qui, usés par le pouvoir ou ne sachant qu'en faire véritablement, s'évertue à penser qu'il ne peut exister d'autre voix que la leur ?

Tant pis pour le FN, tant mieux pour Hénin Beaumont et ses habitants.

 

 

04:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.