Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 16 décembre 2014

6 Millions qui posent bien des questions.

Ce 14 décembre, l'Express titre "Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, aurait détourné 6 millions d'euros en 2012".

S'il convient encore de se montrer prudent, s'il importe à ce stade de ne parler que d'hypothèses, difficile toutefois de ne pas se souvenir des leçons de morale données autrefois par Marine Le Pen en conseil municipal.

Difficile également de ne pas avoir en mémoire les procédures judiciaires engagées par Steeve Briois, maire d'Hénin Beaumont, contre son prédécesseur (http://alterecho.hautetfort.com/archive/2014/12/10/pschiiiiiit-fn-5507748.html).

"D'après le Nouvel Obs, Jeanne, le micro-parti de Marine Le Pen, a détourné 6 millions d'euros d'argent public à l'occasion des législatives de 2012. L'enquête vient d'être élargie à la présidentielle de 2012. 

L'information judiciaire sur Jeanne, le micro parti de Marine Le Pen, ciblé par la justice pour "escroquerie en bande organisée" et "faux et usage de faux", continue. D'après le Nouvel Obs, qui a enquêté sur les mécanismes permettant à cette structure politique d'afficher de juteuses recettes, sans que les dons des militants y soient pour grand'chose, les fonds détournés à l'occasion des législatives de 2012 pourraient s'élever à plus de 6 millions d'euros. "

La suite sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/jeanne-le-micro-parti-de-marine-le-pen-aurait-detourne-6-millions-d-euros-en-2012_1632399.html

 

04:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.