Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 décembre 2014

Une double erreur de calcul.

image.jpg

il y a un mois, le FN se targuait de compter dans ses rangs 83 000 membres.

Pour l'AFP, seuls 42 100 personnes de plus de 16 ans à jour de cotisation fin octobre ont pourtant pu participer aux scrutins internes du week-end dernier.

40 900 adhérents auraient-ils cru bon en l'espace d'un mois de rendre leur carte au FN ? Et de louer alors la logistique d'un parti capable de mettre à jour en si peu de temps le fichier de ses militants ?

Il faut être sérieux : que le FN ait souhaité fortement surestimé le nombre de ses militants apparaît nettement plus crédible...

Autre chiffre avancé : 22 329, le nombre de participants au scrutin, soit 53 % des autorisés et 26,9 % des déclarés.

En l'absence d'autre candidat à sa suite, Marine Le Pen peut donc si ça l'amuse s'enorgueillir du score de sa réélection.

Ceci étant qu'il eut été différent, que le nombre de votants et de militants eut été plus important ou au contraire moindre que cela ne changerait rien.

Parce qu'au delà d'une bataille de chiffres, d'une politique de communication trompeuse, c'est bien avant tout l'idéologie dont sont emprunts les discours du FN qu'il convient de combattre ainsi que l'insuffisance des pratiques développées par ses élus locaux ; ce sont leurs résultats forts différents des promesses faites et des discours tapageurs qu'il convient de dénoncer.

Et Hénin Beaumont n'échappe bien évidemment et en aucune façon à la règle.

Et de s'étonner alors de la teneur de certaines déclarations ou expressions de ceux dont le message délivré, même involontairement, semble bien être "nous attendons un faux pas", comme si aujourd'hui tout allait bien.

Ce n'est pas notre conception de l'engagement citoyen et politique.

Non, tout ne va pas bien à Hénin Beaumont. 

Oui, il ne peut être question d'abandonner le combat des valeurs. 

Parce que ce n'est pas faire de l'anti FN primaire que d'avoir des choses sérieuses et crédibles à dénoncer, mais aussi une alternative à incarner et à proposer.

 

 

 

 

05:17 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Analyse pertinente eugène Binaisse.

Écrit par : Binaisse | mardi, 02 décembre 2014

Notez le discours risible de Louis Aliot :"“la démocratie française connaît aujourd’hui une grave crise à cause des dirigeants. Une aristocratie qui se reproduit de génération en génération”." Assez cocasse dans un parti où le fondateur est Président d'Honneur, la fille du fondateur Présidente, la petite-fille du fondateur n'°3 et le gendre du fondateur Vice-Président...

Écrit par : Yannick | jeudi, 04 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.