Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 novembre 2014

Dettes du FCF : un mal pour un bien ?

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg

 

Au même titre que l'Escapade peut l'être pour la culture locale, le Football Club Féminin d'Hénin Beaumont est un des piliers du sport héninois.

 

Aujourd'hui le club traverse une période préoccupante qui doit nous interroger bien au delà des raisons qui le menacent.

 

Il eut été facile de polémiquer avec la majorité frontiste en lui rappelant ce que fut naguère sa position, son opportunisme déplacé dans des cas semblables.

 

Nous n'en ferions rien parce que s'il est une chose que nous devons avoir en tête, ce ne sont pas les querelles fussent elles légitimes entre politiciens mais bien l'accès de nombreuses jeunes filles à leur pratique préférée, celle du football.

 

Et pour leur garantir il n'est d'autre choix que d'accepter une approche collective (Ligue régionale, collectivités locales, acteurs engagés) pour appréhender sérieusement les problèmes qui aujourd'hui se posent aux dirigeants du FCF : plus de 100 000 € de dettes.

 

Une approche collective dont le pilotage doit toutefois rester dans les mains du club.

 

Les membres d'Hénin Beaumont Action seront sur ce point fort vigilants, conscient de ce que toute forme d'instrumentalisation viendrait menacer les perspectives de redressement.

Les certitudes d'un retour à l'équilibre seront seront si tout se passe pour le mieux pour demain.

 

10408074_593475994111570_7583235517506239194_n.jpg

 

En attendant et parce qu'il n'est à ce stade aucune garantie, toutes les pistes doivent être étudiées.

 

Nous pensons notamment que la politique de formation (joueuses, encadrement mais aussi dirigeants) doit constituer la ligne de force du rétablissement que nous appelons de nos voeux.

 

Qu'il ne peut y avoir d'avenir pérenne sans une organisation permettant d'asseoir le FCF sur un territoire intercommunal. Si celui de la CAHC semble évident, la communauté d'agglomération voisine, celle de Lens-Liévin devrait aussi retenir l'attention. Que cette politique de rayonnement territorial pourrait notamment s'appuyer sur un conventionnement entre l'ensemble des associations de football volontaires, spécifiant le respect des particularismes locaux mais aussi les points de convergences quant à l'intérêt pour toutes les joueuses d'obtenir un cadre de pratique adapté à leurs aspirations.

Une évolution qui doit être pensée dans une période à venir où les maires et les présidents d'intercommunalités seront  contraints de limiter leurs dépenses et donc de faire des choix s'ils ne veulent pas abandonner plusieurs services rendus à la population.

 

L'implication accrue des clubs professionnels dans le développement du football féminin pourrait aussi conduire à étudier et construire quelques coopérations.

 

L'entre deux n'est que très rarement porteur en économie du sport. Les clubs de taille moyenne pourraient très bientôt n'avoir d'autre choix que de mettre en place une politique de développement et de professionnalisation ou bien d'être confrontés à des insuffisances financières et son corollaire : le risque de disparaître.

 

La création d'un club des partenaires peut être bien évidemment une très bonne chose. On peut toutefois raisonnablement penser que son impact restera fonction de l'envergure que le club sera capable de se donner.

 

Cette situation délicate pour Football Club Féminin d'Hénin Beaumont peut paradoxalement constitué une opportunité de relancer sur des bases nouvelles une activité qui il y a peu encore conduisait son équipe phare à briller sur les terrains de Ligue 1.

 

Et ce peut être aussi une occasion pour l'ensemble des clubs de football masculin implantés sur la ville de se donner RDV, et de mettre sur la table le sujet des mutualisations et des mises en synergie. Et s'il est un acteur qui se devrait d'engager l'initiative, c'est cette fois ci incontestablement le 1er magistrat.

 

03:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 28 novembre 2014

Le front national ostracise les journaux qui refusent d'être complices à sa banalisation

Le FN n'aime pas les journaux qui disent la vérité. Pour preuve le FN refuse d'accréditer les journalistes de Médiapart et de Canal +après que ceux-ci aient révélé une nouvelle fois les bonnes ambiances néo-nazies qui égayent les fêtes privées de ses cadres. Le nazisme a été condamné comme organisation criminelle et sa propagande est répréhensible (Code pénal Article R 645-1).

 

Marine Turchi et Médiapart font un travail d'information exceptionnel sur le front national dans le sens où ils révèlent la vacuité et l'innanité du programme politique de ce parti et son fonctionnement qui s'apparente étonnamment en tous points à ce que prétend dénoncer Marine Le Pen chez les autres, incarnant ainsi parfaitement, pour le plus grand bonheur des intégristes, la parabole de la paille et de la poutre.Ou, plus prosaïquement, celle de L'arroseur arrosé.

 

Voilà que le front national organise un congrès à Lyon et qu'il en refuse l'accès au média qui refuse de s'associer à la banalisation d'un discours discriminatoire dont Médiapart rapporte coup sur coup que ses membres - des gens proches de Marine Le Pen - ont des comportments incompatibles avec les valeurs de la République et que ce parti soulève des questions importantes et sérieuses quant à son rapport avec l'argent, notamment de l'étranger.

 

 

La suite sur : http://blogs.mediapart.fr/blog/poj/251114/le-front-national-ostracise-les-journaux-qui-refusent-detre-complices-sa-banalisation

03:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 27 novembre 2014

Que pense Steeve Briois de l'argent de l' "Europe" et du Monde de l'argent ?

euros.jpgSteeve Briois n'a pas manqué de communiquer aux Héninois ses projets de réhabilitation et de création d'équipements sportifs.

Nous sommes à ce jour la seule composante de l'opposition à nous être interroger si ce n'est sur la réelle capacité de cette majorité frontiste à les mener à leur terme, tout au moins sur l'origine des fonds de financement qui le permettraient.

Et d'émettre l'hypothèse sérieuse pour Steeve Briois, s'il veut honorer cette promesse de n'avoir pas d'autres choix que de recourir aux subventions européennes.

Ce n'est pas en soit condamnable, cela serait même souhaitable, mais de la part d'un homme politique et d'un parti farouchement anti européens, voilà qui ne manquerait pas de sel mais aussi et surtout d'interpeller les électeurs.

Steeve Briois pour sa défense pourrait alors s'en aller rétorquer qu'il ne fait là que récupérer l'argent des français versé à Bruxelles. Parce qu'en matière de justification, je ne doute pas de l'aptitude de ses communicants à trouver une "putain de bonne raison".

Souvenons nous par exemple l'époque où ne pouvant plus dissimuler ses connivences avec une frange de l'Alliance Républicaine, il déclarait que lorsque le feu se propage dans la maison, tous les pompiers sont les bienvenus, oubliant au passage de nous citer toutefois l'origine de certains pyromanes.

Il en va différemment des éléments rapportés par le Figaro sur les circonstances et conditions de l'emprunt de 9 millions contracté par le FN auprès d'une banque russe.

Et notamment

1) La rémunération d'une structure intermédiaire et de son consultant devenu entre temps euro député par le FN  à hauteur de 140 000 euros. Le Canard enchaîné avance même le chiffre de 450 000 €. Le consultant en question parle lui de "défraiement"... Le peuple, si cher à Marine Le Pen devrait apprécier.

2) Un défraiement versée «via une société du Luxembourg, en accord avec le Front», tient il à préciser.

3) Et pour l'intermédiaire de poursuivre d'avoir été à deux doigts, préalablement a la prise de contact avec des amis russes d'obtenir un taux nettement plus intéressant avec Abu Dhabi, le plus grand émirat des Émirats arabes unis.

Les mauvaises langues, monsieur Briois disent que vous pourriez très prochainement ne plus être secrétaire général du FN.

Sans doute sont ce là des propos de républicains avides de revanche. Sans doute ...

C'est pourquoi, ne sachant quel crédit leur accorder, je ne puis résister à la tentation de poser à l'euro député que vous êtes aussi les deux questions suivante :

L'argent de l'Europe vous indispose t'il réellement ?

Qu'en est il aussi de l' "Europe", que dis je, du Monde de l'argent ?

 

 

04:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 26 novembre 2014

Une très belle initiative

image.jpg

04:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mardi, 25 novembre 2014

Le Front National de Steeve Briois : derrière le vernis, le tournis ?

Parmi les éléments qui ont fait la réussite de Steeve Briois en mars dernier, on y retrouve ses nombreuses années de militantisme passées à labourer le terrain héninois. 

Et c'est parce qu'il y a semé nombre de promesses que la maigre  récolte des prochaines années devraient lui être défavorable. 

Un "enracinement" sur lequel Marine Le Pen est venue poser les fondations de sa dédiabolisation. 

Ce qui pour le moins peut être déconcertant lorsqu'on a eu de cesse de combattre Gérard Dalongeville autant si ce n'est plus que le FN (ce qui nous différencie, ce sont les moyens logistiques et financiers : ceux dont a pu disposer ce parti sont sans commune mesure avec ceux qu'il me fut possible de déployer), c'est l'image d'un élu local que renvoie Steeve Briois, celui d'un homme dont on peut se demander s'il fut ne serait-ce qu'un seul  jour membre de ce parti. 

Ce n'est pas faute de l'avoir pourtant interpellé sur nombre de questions pour mettre à jour quelques faits qui eux ne peuvent pas tromper.

Aujourd'hui encore, les sujets ne manquent pas. 

Et notament, vu et lu dans Médiapart, une photo montrant le trésorier du micro-parti de Marine Le Pen faisant un salut fasciste.

Des éléments recueillis par des journalistes qui semblent montrer de "curieux rituels de ce cercle qui entoure Marine Le Pen." Des documents et des témoignages aussi d'anciens du GUD selon lesquels "le bras tendu d'Axel Loustau n'est pas un geste anecdotique. "

Des proches de Marine Le Pen dont les sujets favoris resteraient « les juifs, les camps d'extermination », « Hitler, qu'ils appellent "Tonton" », relate un témoin. « Il n'y a pas une soirée où il n’y a pas un salut nazi. Quand ils sont entre eux, ils se lâchent complètement car ils sont en confiance. Et quand ils sont dans un restaurant où il y a du monde, leur blague est de faire des petits saluts, en levant juste la main. Toutes leurs conversations tournent autour de cela. ».

Ces accusations pourraient pour le moins mettre à mal la stratégie de « dédiabolisation » du Front national et l'image d'un élu local "tout propret". 

Tout ces témoignages ne manqueront pas en outre de surprendre dans une période où l'activité internet des candidats frontistes pour les prochaines élections est passée au peigne fin : il s'agirait pour celui-ci  se mettre à l'abri de tout nouveau dérapage

C'est une chose de ne pouvoir disposer des moyens d'investigation me permettant de corroborer ou non les propos de Médiapart. 

Mais pour autant les éléments rapportés ci dessus dont d'une gravité suffisamment extrême pour Steeve Briois venir les dénoncer en tant que secrétaire général, député européen et maire d'Hénin Beaumont ou bien alors pour donner quitus aux journalistes.

Car c'est un double bilan qu'il devra rendreaux Héninois : celui d'une action municipale dont nous peinons -malgré les slogans placardés - à mesurer quelques avancées et celui des valeurs auxquelles il se rattache et au sujet desquelles il ne pourrait être en mesure de transiger dans le cadre de ses activités politiques mais aussi de ses relations avec tous les membres et proches du FN.

04:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

lundi, 24 novembre 2014

Un emprunt à la Pyrrhus.

Il y a quelques jours, Mediapart titrait "Sarkozy-Kadhafi : la vérité qu’ils veulent étouffer".

En ligne de mire "la confirmation judiciaire des soupçons de financement de l’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy par la dictature libyenne du défunt Mouammar Kadhafi" et de faire bien plus que de s'interroger notamment et à juste titre sur une corruption étrangère au plus haut niveau de la République.

Ce week end, d'autres médias parmi lesquels le nouvelobs sont venus confirmer un emprunt de 9 millions d'euros par le Front National auprès d'une banque ... russe.

9 millions fruit d'un "Intense lobbying des dirigeants frontistes à Moscou", et d'évoquer "une rencontre en février entre Marine Le Pen et le député nationaliste Alexander Mikhailovich Babakov, dont le nom apparaît sur la liste des personnes visées par les sanctions de l'Union européenne envers la Russie..."

Et tout comme pour Kadhafi, de pouvoir se poser très clairement la question, si ce n'est de l'origine des fonds, pour le moins "d'une éventuelle ingérence étrangère dans la vie politique française".

Une question qui n'est pas sans pouvoir rappeler les propos tenus en septembre 2012 Marine Le Pen. Cette dernière avait accusé le Qatar "d'investir massivement" sur une base communautaire dans les banlieues, où vivent de nombreux musulmans. Elle a de nouveau qualifié lundi de "faute politique majeure" et "de cheval de Troie de l'islamisme" le fonds qatari, y voyant aussi une remise en cause de l'"indépendance" nationale (Libération)

Il serait fort surprenant que Steeve Briois, même avec sa casaque de député européen, puisse trouver à redire de ce qui peut apparaître pourtant comme une magnifique incohérence avec les propos récents d'un Florian Philippot pour qui "Le général - De Gaulle - est un exemple pour moi, une référence absolue pour mon engagement politique. Il figure la Résistance et incarne l’indépendance nationale, la grandeur de la France et le rassemblement des Français». 

Poutine pourrait en sourire ..., un véritable exploit ces derniers temps.

Quoi qu'il en soit, c'est en tant que maire, que Steeve Briois devrait dire aux Héninois ce qu'il en est réellement de tous les emprunts municipaux contractés.

Parce que pour ce qui nous concerne, nous n'aurons nul besoin de 9 millions pour faire savoir ce que nous en pensons.

 

05:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

samedi, 22 novembre 2014

Retrouvons nous aussi sur tweeter

Après Facebook et en attendant la création prochaine d'un blog

 

Suivez aussi l'actualité d'Hénin Beaumont Action sur tweeter

image.jpg

 

@HbAction

05:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

vendredi, 21 novembre 2014

Au programme de votre week-end.

 

image.jpg

06:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

jeudi, 20 novembre 2014

Bien plus que l'embarras du choix, le choix de l'embarras !

Et ce ne sont là que quelques exemples répertoriés en l'espace de quelques jours.

http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/orleans-metropo...

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2014/11/19/jean-ca...

http://m.nicematin.com/cannes/le-1er-adjoint-au-maire-fn-...

http://www.citylocalnews.com/avignon/2014/11/19/le-pontet...

http://www.midilibre.fr/2014/11/13/nimes-twitter-les-etra...

03:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

mercredi, 19 novembre 2014

Message à M. Claude DELSART

Monsieur

Je vous propose de relayer votre demande par le biais de ce blog ainsi que par celui de la page facebook intitulée "Hénin Beaumont La Vie" qui comptabilise 1 272 "Like".

Merci de me faire part via un commentaire de la suite que vous entendez donner à proposition.

Respectueusement

Patrick PIRET

21:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |