Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 novembre 2014

Promesses de campagne : le FN verse dans l'auto satisfaction, et pourtant...

téléchargement.jpg"Marine Le pen escompte vanter le bilan de ses mairies à l'approche de son congrès." titrait hier le Point.

 

Un peu de Beaucaire, une pincée d'Hayange, une dose d'Hénin Beaumont, un filet de Villers-Cotterêts, etc.

Que les bouches salées ou pimentées se rassurent, une page est entièrement consacrée à la gestion sauce Béziers.


Allez bon appétit.

 

Et histoire de vous mettre l'eau à la bouche, une carte du menu  véritable invitation au voyage résumée par ce simple slogan "Ce que les médias ne vous diront pas".

 

Voilà qui a défaut d'être amusant en laissera sans doute plus d'un sur sa faim voire sur le postérieur.

 

Parce que manifestement, le FN a su lui se faire passer les plats.

 

Ce 16 octobre dernier, le Lab Europe 1 a fait les comptes : Au bout d'un an ce sont deux personnalités du Front national, Marine le Pen avec 56 apparitions et Florian Philippot avec 51 apparitions, qui sont en tête du classement des représentants politiques qui squattent le plus les matinales télés et radios ?

Rappelons au passage les 43% de temps de parole accordé par BFMTV au Front national lors de la campagne des élections municipales. (sur la base de chiffres fournis par les chaînes elles-mêmes et compilées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

 

Il est quand même plus d'un politique, gastronome ou non, qui pourrait se régaler de si peu de miettes...

 

Faut-il voir dans cette complainte totalement disproportionnée une incapacité des têtes d'affiches frontistes à défendre leur programme et leur bilan ?

 

 

En amuse gueule, On vous affirme que le Front national à le souci de la transparence démocratique. La pilule sera sans doute difficile à faire avaler notamment à Hénin Beaumont lorsque nous savons quel usage, par exemple, il est fait du bulletin municipal.

En matière de transparence et à l'image de certain vins, le vieillissement n'est pas toujours source de bonification promise.

 

Et puis comme dans toute action de promotion il y a les oublis et les effets d'annonce. Citons notamment :

 

- la programmation d'équipements sportifs et d'un projet de vidéosurveillance : pour un calendrier précis de mise en oeuvre , il vous faudra vous montrer patient. Aucune information sur le financement : des fonds européens seront-ils sollicités ?

 

- le développement de festivals : un seul exemple de mentionner qui n'est autre que la reprise d'un événementiel avec il est vrai des moyens revus à la baisse.

 

- la commune apprend t-on a vu refleurir sur le fronton de la mairie le drapeau français en lieu et place du drapeau européen. Sauf que du temps de la mandature précédente, il n’y avait pas plus de drapeau européen sur la façade. (VDN du 9 mai 2014).

 

- la "création d'un conseil de sages apolitiques d'anciens élus reconnus pour leur expérience et leur probité". Sans doute est-ce là le plus grand miracle pour le FN : avoir réussi malgré l'air pesant du "tous pourris" à dénicher, sur Hénin Beaumont de surcroît, des élus répondant à de tels critères. Et, cerise sur le gâteau, des élus apolitiques. Incroyable non ? Et si accessoirement, nous pouvions connaître les noms des heureux ... élus, la transparence serait alors totale.

 

- baisse de 50% de la taxe sur les enseignes (commerces inférieur à 20m2) et baisse de 10% de la part communale de la taxe d'habitation. Pas un mot en revanche sur les emprunts contractés par la ville d'Hénin Beaumont, toxiques ou non, et sur leur devenir.

 

Pas un mot en revanche sur ce que la majorité frontiste a entrepris dans le domaine de la "justice sociale, le soutien dans tous les quartiers, pour toutes les générations". Un oubli, un excès de modestie  ?

 

Pas un mot non plus sur ce qu'il est advenu de l'explosion de la délinquance à Hénin Beaumont, tellement décriée avant mars par Steeve Briois. Mais ça, c'était avant.

 

Il est vrai que côté oubli, soyons honnêtes, tout le monde semble être logé à la même enseigne :

- pas un mot en effet sur la politique de relance à Hayange de la filière peinture ;

- pas un mot sur le renvoi en correctionnelle du 1er adjoint au maire de Cogolin (source Nice matin) ;

- pas un mot de la condamnation pour abandon de famille et insolvabilité frauduleuse du maire de Villedieu-le-Château (source le petit courrier - l'écho de la vallée du Loir) ;

- etc.



"Promesses tenues !" affirme Marine Le Pen.

  

Cette dernière oublie sans doute que les héninois, comme les habitants des villes gérées par le FN sont et demeureront les mieux placés pour en juger, mais aussi pour alerter les français de ce que sont et deviendront les villes administrées par les représentants de ce parti.

04:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.