Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 17 novembre 2014

Hôpital Charlon : pour le maintien du service Diabétologie

10704352_448780151928042_2324329703808624681_o.jpg

Le maintien ou non du service diabétologie au sein de l'hôpital Charlon devrait se décider dans les prochains jours.

C'est une question cruciale à laquelle personne ne peut rester indifférent. 
Car ce sont pour le moins 3 enjeux qu'elle recouvre.

Le maintien d'un service médical pour le moins essentiel. 

Il l'est sur un territoire qui se caractérise encore aujourd'hui par des indicateurs sanitaires et sociaux d'autant plus inquiétants que les habitudes et capacités de mobilité des populations sont inadaptées à l'éloignement d'une prise en charge, telle que peut les préconiser l'option de réorganisation de l'offre de soin qui pourrait être arrêtée.

À l'heure où la médecine libérale et de ville notamment peut légitimement s'interroger elle aussi sur son devenir, l'abandon de la "Diabéto" serait lourde de conséquence.

Le maintien de l'emploi public et privé sur une commune marquée par un taux de chômage toujours aussi préoccupant. 

Le départ probable d'une partie du personnel que ne manquerait pas d'engendrer la fermeture ou l'affaiblissement du service diabétologie impacterait aussi le commerce local.

 

Enfin, au delà d'une préoccupation sanitaire et économique prioritaire, c'est aussi un combat à mener contre Steeve Briois qui ne manquerait pas, en cas de non maintien – du moins peut-on le penser - de stigmatiser la complaisance du pouvoir politique locale avec les décisions adoptées en "haut lieu". S’il en advenait, sur ce point là aussi, nous ne manquerions pas alors de démontrer l'absurdité de tels propos.

02:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.