Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 novembre 2014

Hénin Beaumont, une affaire de cloche merle aussi ?

Une affaire de Cloche merle… C'est ainsi que Marine Le Pen résumait début septembre le sérieux différend entre le maire FN d'Hayange et sa première adjointe.

Un différend que la justice devra trancher, chacune des 2 parties ayant décidé d'engager une procédure financière à l'encontre de l'autre.

A l’issue du dernier conseil municipal de cette commune mosellane, ladite adjointe a tenu à s'exprimer en ces termes :

« Quand on rentre à l'intérieur du Front national, dans lequel on a cru, pour lequel on s'est battu, on se rend compte que ce n'est pas mieux qu'ailleurs, peut-être même pire. Les cadres n'ont qu'une idée en tête, c'est de monter au sein du parti, et nous, les petits soldats recrutés, on est perdus (…) Quand on essaie de lancer des bouées pour dire que ça ne va pas, personne - et notamment Steeve Briois si l'on en croit Médiapart(1) - ne nous entend ».

 

Ce qui semble dominer dans ces propos, c'est une énorme déception, un sentiment d'abandon, une impression d'avoir été dupé.

A Hénin Beaumont, les déclarations de la majorité frontiste sont l’affaire de quelques élus.

Le hasard fait parfois bien les choses. Il peut, le cas échéant, préserver de quelques sorties qui parce que moins maîtrisées pourraient porter préjudice à l’image de l’édifice.

Mais en coulisse, plusieurs sources évoquent l'existence, au sein de la majorité héninoise, de 2 à 3 conseillers - dont un(e) adjoint(e) – qui s'interrogeraient sur leur utilité et la sincérité de l’écoute dont ils bénéficient.

L’adjoint à la communication me fera t-il l’honneur d’un prochain encart ? 

 

(1) http://alterecho.hautetfort.com/archive/2014/09/04/steeve-briois-pouvait-il-ne-pas-savoir-5440691.html 

04:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Eh oui... les hommes et les femmes du FN restent les mêmes que celles et ceux qui animent les autres partis dits traditionnels: Vous en doutiez ? l'esprit clanique veut l'emporter sur les missions officiellement annoncées. Mais pourquoi reprocher aux uns ce que pratiquent les autres ?
Peut être, justement, parce qu'ils prétendaient changer le cours des choses et les moeurs.
Le clanisme chez ceux qui se réclament de la République est intéressant à analyser au moment où l'on s'inquiète des communautarismes. Et si le Parti était un communautarisme ayant réussi à privatiser tous les pouvoirs dans notre région ?

Écrit par : anonyme | dimanche, 02 novembre 2014

"Peut être, justement, parce qu'ils prétendaient changer le cours des choses et les mœurs."
C'est en effet une partie importante de la réponse.

Écrit par : PP | lundi, 03 novembre 2014

Les commentaires sont fermés.