Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 octobre 2014

Courrier du 5 octobre adressé à M. Steeve Briois

 

10665234_448780151928042_2324329703808624681_n.jpg

 

Hénin Beaumont, le 5 octobre 2014

 

 

Monsieur le maire,

 

Il est de votre droit, en tant que dirigeant du FN, de me considérer comme un adversaire politique.

 

Il est en revanche de votre devoir, en tant que 1er magistrat de la commune, d'agir, et pour vous reprendre, comme un vrai maire.

 

Vous êtes en effet politiquement responsable des propos de vos adjoints.

 

Le 5ème, en charge de la communication, a pris l'initiative de s'adresser dans le magazine municipal aux Héninois en des termes pour le moins plus que partiels, hautement partisans, certains pourraient dire mensongers.

 

Je le cite : "Pour tenter d'exister, l'opposition se cantonne dans des polémiques stériles. Dernière en date : le refus de chanter la Marseillaise lors des récentes commémorations." Et de m'attribuer la paternité d'un prétendu reproche adressé aux associations patriotiques d'entonner l'hymne national. Rien que cela !

 

Force est de constater que pour un adjoint à la communication celui-ci est manifestement bien mal informé et que s'il lui plaisait d'être mal intentionné, sans doute lui faudrait-il alors endosser le titre moins honorable de chef de la propagande.

 

Je pourrai sur la base de ces seules considérations en appeler à sa démission. Je n'en ferai strictement rien et notamment parce que les approximations grossières de cet adjoint me sont et continueront de m'être utiles ; elles vous desserviront bien plus qu'elles ne vous grandiront.

 

Ceci étant, et pour revenir aux propos initiaux, vous m'autoriserez, à défaut d'un droit de réponse, d'attirer l'attention de tous les Héninois sur les points suivants.

 

Les contribuables jugeront de ce qui peut s'apparenter à un détournement de la vocation première d'un bulletin municipal : délivrer une information objective des activités ayant trait à l'intérêt général.

 

Est ce en effet, selon vous, aux contribuables de payer ce qui pourrait être du ressort de tracts politiciens de bas niveau, tracts auxquels malheureusement et depuis trop d'années ils ont été il est vrai confrontés ?

 

Il eut été en revanche préférable de voir votre conseiller consacrer dans ce magazine municipal, un espace rédactionnel plus conséquent pour traiter par exemple des quartiers d'été à Kennedy ou bien encore d'un sujet sur lequel vous ne manquiez pas fort régulièrement, il y a quelques mois encore, d'intervenir : celui de la protection des biens de nos concitoyens.

 

Que dire aussi du procédé choisi par votre élu, celui de ne citer, pour attester du bien fondé de sa déclaration, qu'une seule association d'anciens combattants parmi toutes celles que compte la ville. Ceci est pour le moins vivement critiquable. Il vous appartiendra donc d'endosser la responsabilité d'une démarche qui pourrait conduire à opposer les unes aux autres.

 

Pour ma part comme pour les responsables d'Hénin Beaumont Action, nous demeurons convaincus que le nationalisme, à la différence du patriotisme, est une idéologie contraire aux valeurs que nous continuerons de défendre, dans le respect notamment du devoir de mémoire.

 

Libre à votre adjoint, s'il le souhaite, de penser différemment.

 

Je vous prie de croire, monsieur le maire en mon profond dévouement pour un devenir d'Hénin Beaumont plus serein et constructif.

 

  

 

 

 

Patrick PIRET

 

 

 

04:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.