Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 03 octobre 2014

Steeve Briois fera t-il appel à l'Europe pour financer la rénovation et la construction d'équipements sportifs ?

Chacun comprendra que les économies que la majorité frontiste prétend avoir réalisé  ne suffiront pas, et de très loin s'en faut, à financer les projets de rénovation et de création d'équipements sportifs annoncés lors du dernier conseil municipal.

En effet, ...

La VDN relaye un coût de 4 M€ pour la rénovation de la salle Léo Lagrange.

Quant à la construction d'un nouveau complexe dédié à l'escrime et à la gymnastique, il semblerait que Steeve Briois se soit montré plus discret quant aux dépenses qu'il faudrait pour ce faire engager.

Difficile en l'état des informations divulguées de pouvoir être très précis.

Cependant, il est possible d'avoir quelques points de repère : le coût lié à la construction d'un gymnase peut osciller ,selon ses caractéristiques, entre 4,5 millions d'euros (pour une surface d'activités de 1056 m2 sans gradin) et 8 millions (pour une surface de 1 500m2 avec gradin de 200 à 300 place, 1 salle annexe et une salle de musculation), voire atteindre, pour un complexe sportif, jusqu'à 13,5 millions.

On peut donc estimer à au moins 10 millions d'euros (fourchette basse volontairement choisie) les dépenses nécessaires pour mener à bien la totalité de ces projets.

Reste donc à savoir "qui paiera ?". La question est légitime, pour les contribuables héninois comme pour les électeurs du FN.

 

Certains estiment à 31, 7 milliards d’euros les dépenses sportive en France. 32% proviennent des communes. C’est le premier financeur public des équipements sportifs et ce devant l’Etat, les Régions et les Départements.

Depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le sport fait par ailleurs partie des compétences d’appui de l’Union européenne. Et s'il ne bénéficie pas encore d’un programme de financement européen propre, de nombreux projets sportifs peuvent obtenir des subventions européennes au titre des fonds structurels Européens.

S'il est encore trop tôt pour affirmer que Steeve Briois s'en ira solliciter des crédits européens, il n'est pas interdit de penser qu'il n'aura d'autre choix que de le faire.

Et le cas échéant, alors, le devoir pour lui d'expliquer à tous pourquoi tout ce qui touche de prêt ou de loin à l'Europe ne semble manifestement pas  trouver grâce aux yeux du FN !

Mais il est vrai qu'après avoir dénoncé les politiques cumulards, Steeve Briois a su lui montrer l'exemple ... en allant défendre ... il y a quelques jours  le cumul du mandats.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

04:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.