Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 septembre 2014

Steeve Briois veut-il baillonner les Héninois ?


"J'arrête de lire les titres de la VDN".

Encore une promesse signée Steeve Briois dont on peut parier qu'elle ne sera pas tenue.

Continuera t-il cependant à regarder la rubrique des lecteurs ?

La question est légitime, car en matière de communication, l'attitude politicienne de Steeve Briois mérite d’être sérieusement interrogée.

Nous sommes plusieurs à savoir le sort réservé aux commentaires laissés sur son blog lorsqu'ils ne lui sont pas favorables. Ainsi, tout va bien dans le meilleurs des mondes possibles.

Manifestement, il semble en aller de même avec ce que courtoisement nous pourrions appeler la modération pratiquée sur la page Facebook de la ville.

Je n'y trouve en effet nulle trace du post d’un héninois relayé par mes soins récemment à l’attention du maire.

A tout hasard, je tiens à sa disposition les éléments permettant d'en attester.  

Marine Le Pen, peut, quant à elle, toujours rappeler la volonté du FN "d'inscrire les libertés numériques dans le marbre de notre Constitution." 

04:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

pas de leçon de morale mr piret vous mettez pas de commentaire quand ils ne vont pas ds votre sens

Écrit par : le 5 oct | samedi, 27 septembre 2014

Il n'y a aucune morale même si la fable est d'un bien mauvais goût, mais un constat qui va bien au delà d'une démarche politicienne.
Ceci étant et vous êtes bien l'exception qui confirme la règle qui ici prévaut, je ne valide pas les commentaires anonymes et/ou diffamatoires, insultant, ou dont les propos sont invérifiables.
Et il est vrai que peux nombreux sont ceux qui osent se déverser à visage découvert et dont vous faites manifestement parti.
Bon dimanche à vous.

Écrit par : PP | dimanche, 28 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.