Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 juillet 2014

Rythmes scolaires à Hénin Beaumont : révélateurs des mauvais choix faits par Steeve Briois

h-4-2178149-1281280618.jpgCe n'est pas parce qu'on n'est pas un farouche partisan de la réforme des rythmes scolaires qu'on ne peut pas chercher à la mettre en oeuvre de façon pertinente.

Poser sur le perron de l'hôtel de ville au milieu des enfants à qui ont été remis des dictionnaires pour une opération communication est une chose.

S'emparer de la question éducative des mêmes élèves et de la réforme des rythmes scolaires (RRS) est bien évidemment une autre paire de manches.

La VDN en rendant compte d'une réunion d'information en mairie sur la RRS en dit long de l'improvisation qui règne, et ce à 3 jours seulement des congés d'été, sur ce sujet.

Les interrogations légitimes des parents d'élèves ne manquent pas et pourtant les réponses apportées restent pour le moins très évasives ; elles peinent à se démarquer de l'air bien connu qu'est celui du "ayez confiance". Pour ma part, aucune, il est vrai.

Bien évidemment la responsabilité n'est imputable en aucune façon ni aux territoriaux des services municipaux concernés (qui soit dit en passant ont aussi droit à des congés estivaux), ni aux associations locales (dont on peut d'ailleurs se demander raisonnablement si toutes accepteront de s'engager aux côtés de Steeve Briois), tous les deux ne pouvant dans le temps imparti être faiseur de miracles, c'est évident.

À travers cette situation qui était pourtant grandement prévisible, ce sont pour le moins les points suivants qu'il convient de souligner.

Malgré ses promesses de campagne, Steeve Briois semble ne pas maîtriser tous les dossiers dont il a pourtant, depuis mars dernier, la charge.

Il eut été fort raisonnable et sans nul doute plus perspicace de se glisser dans l'organisation des rythmes scolaires définie par son prédécesseur pour se donner le temps, et comme le permettent les textes en vigueur, d'y revenir pour y apporter si nécessaire des ajustements à la rentrée 2015/2016.

Une nouvelle fois encore, la seule ambition de Steeve Briois apparaît se résumer à sa volonté de "prendre le contre pied" des décisions adoptées par la majorité précédente. Fort heureusement, nous pouvons nous réjouir que cette dernière n'ait eu à délibérer en faveur du retrait des bonnets d'âne au sein des établissements scolaires.

Cette habitude de la posture dogmatique devient navrante. Celle la même qui a conduit la majorité frontiste à contracter un emprunt et dans le même temps à baisser la part communale de la taxe d'habitation.

Et d'en mesurer en plus et d'ores et déjà deux conséquences : un emprunt pour les contribuables à rembourser et une incapacité, celle de Steeve Briois, à assurer aux Héninois la gratuité des Nouvelles Activités Périscolaires à l'issue de leur première année de mise en œuvre. L'addition pourrait être beaucoup plus lourde que prévue pour les familles.

Quant aux considérations éducatives du maire sur le temps qu'il importe de consacrer à une séquence d'animation, les parents d'enfants scolarisés notamment en maternelle auront tout loisir de juger de l'impact produit par 3h d'activité périscolaires (regroupées sur une seule 1/2 journée) sur le niveau de fatigue et d'attention de leurs bambins.

 

10157400_480115818780922_1798576334_n.jpgJe pourrai me réjouir de voir Steeve Briois s'engluer dans la mise en oeuvre d'une réforme qui à elle seule montre déjà les limites de ses discours. Je n'en ferai rien, parce qu'au delà de mon opposition sans faille à cette majorité frontiste, je n'en oublie pas que ce sont avant tout et notamment les enfants et leurs parents qui auront à vivre les conséquences des insuffisances ci avant développées.

 

 

Patrick PIRET

 

 

04:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.