Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 juin 2014

Fallait il attendre le dernier conseil municipal ? Faudra t-il attendre les prochains ?

10492227_1498576557042381_5308658853971449246_n.jpgDes voix se sont élevées fort heureusement pour dénoncer vertement la motion portée par le FN à l'encontre de Christine Coget.

Fallait-il attendre cependant le vote d'un tel texte pour réagir au traitement surréaliste que lui réserve le FN depuis de nombreuses années et de nouveau depuis quelques semaines ?

Je n'ai pour ma part pas hésité dés le 7 mai dernier à déclarer publiquement l’inconvenance de propos annonciateurs du brûlot présenté lors du dernier conseil municipal, et notamment en affirmant :

"Que rien ne permettait d'attribuer une motivation politique dans la décision prise en conseil d'école (conseil des maîtres dans les faits)"

"Dés lors que les loups anonymes (le sont-ils d'ailleurs vraiment ?) se lâchent sur une directrice en hurlant au mélange des genres alors qu'eux même portent la marque de petits politiciens, est pour le moins grotesque pitoyable si ce n'est minable."

"Quand aux bassesses dont fait l'objet Christine Coget, chacun aura loisir de s'interroger s'il s'agit là de critiques sur son action héninoise ou de réactions d'inquiétude quant au vide auquel pourrait contribuer son départ annoncé."

J'ajoute qu'en sus, et quelques jours après ces premiers propos, j'ai attiré l'attention d'un représentant de l'APE de Pantigny sur la récupération politicienne de l'action développée par l'association que ne manquerait pas d'initier la majorité frontiste.

Que la pétition "contre" l'annulation du spectacle de fin d'année se transformerait en pétition contre Christine Coget."

Que dans ces conditions, et bien que désireux d'apporter mon soutien aux parents d'élèves, je me refusais à apparaître finalement parmi les signataires de ce texte.

L'APE aurait d'ailleurs il me semble, tout intérêt à se démarquer publiquement et au plus vite de la motion présentée la semaine dernière par le FN de Steeve Briois.

Parce que cette motion au delà de son contenu gravement accusatoire (et au sujet duquel la justice pourrait être saisie), témoigne de ce à quoi est prête cette majorité pour se débarrasser de ses opposants, politiques commet associatifs.

Qu'il n'est alors qu'une alternative face à un tel comportement : ne pas céder.

Cette motion est aussi une nouvelle erreur politique pour un parti désireux de poursuivre sa dédiabolisation. Elle confirme en effet l'intérêt qu'il y a pour les élus d'opposition à ne plus participer aux prochaines séances du Conseil Municipal.

Seule l'organisation d'un débat permanent entre tous les représentants d’une opposition morcelée permettra de sortir du registre stérile de la provocation ou de la réaction pour investir enfin et résolument celui de l’action.

Dans le cas contraire, il n’y aurait alors qu’un vainqueur, Steeve Briois mais de multiples responsables et qui deviendraient alors tous grandement critiquables.

03:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.