Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 juin 2014

communiqué de presse : laisser le FN seul face à sa médiocrité et agir pour les Héninois

La tenue de la dernière séance du Conseil Municipal confirme s'il en était besoin le fait que cette instance ne peut plus désormais jouer efficacement son rôle.

 

En France, cette assemblée est chargée de régler, par ses délibérations, les affaires de la commune.

 

À Hénin Beaumont, le Conseil Municipal est aussi et surtout devenu un lieu où semblent prévaloir les invectives gratuites, les prestations guignolesques et grotesques, à mille lieux - et pour le moins - des préoccupations de 70% des électeurs qui n'ont pas voté en faveur du maire actuel.

 

C'en est assez ! Et Steeve Briois d'étaler au grand jour ce qu'est véritablement sa gouvernance frontiste.

 

Lorsque les enjeux communaux servent de prétexte pour se dispenser de tout débat véritable portant sur des sujets pourtant oh combien importants, alors il convient d'en tirer tous les enseignements pour mettre un terme aux attitudes scandaleuses d'une majorité qui continue de se comporter comme si elle était toujours dans l'opposition.

 

C'est pourquoi je formule une double proposition :

- aux élus de l'opposition de ne plus participer désormais aux séances du Conseil Municipal

- à tous les opposants au FN (dotés ou non d'un mandat) de procéder, parallèlement à la tenue des prochaines séances  et sur la base des documents supports aux délibérations, à l’organisation de rencontres offrant toutes les garanties d'un débat digne des Héninois.

 

Pour ne citer que quelques exemples, ces derniers ont le droit d’être informés sérieusement et pour le moins sur l’efficacité, la pertinence et le sens d’un arrêté anti mendicité, sur le choix oh combien critiquable opéré en matière d’aménagement du temps scolaire, un choix dicté manifestement par un dogme budgétaire contraire à l’intérêt éducatif des enfants (et principalement des plus défavorisés) et qui témoigne de l’inopportunité d’une baisse de la taxe d’habitation,  trompe l’œil d’un nouvel emprunt de 500 000 €.

 

Mettre en œuvre cette double proposition, c'est laisser le FN seul face à ses verbiages d’autosuffisance, à ses provocations gratuites, à l’illusion de ses communications, à la médiocrité de son action qui à l'heure des bilans, n'impressionneront plus et n’amuseront pas davantage, y compris c’est fort probable dans les rangs de ses supporters actuels.

 

Patrick PIRET

 

 

05:09 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Bonjour, Monsieur Piret
Vous avez raison de souligner qu'un peu moins de 69% des Héninois inscrits sur les listes électorales n'ont pas voté pour la liste Briois. De même - vous ne le dites pas, mais, je suppose, vous le sous-entendez - un peu plus de 80% des Héninois ont rejeté la liste du maire sortant.
Quant aux résultats des 3 autres listes, il vaut mieux ne pas en parler :-)
Vous avez raison : il faut comparer des chiffres comparables . On peut d'ailleurs faire le même calcul arithmétique ( extrêmement simple ) pour l'élection présidentielle, en tenant compte, non du nombre des votants, mais du nombre des inscrits. Ca dégonfle immédiatement les pourcentages ronflants .

Écrit par : jean-luc | samedi, 28 juin 2014

Jean Luc
Jamais vous ne m'entendrez écrire que le maire sortant avec 30% des votants a réalisé le même score que Steeve Briois avec 30% des inscrits.
Pour ma part, je m'efforce de m'adresser à TOUS les Héninois et suis favorable à une prise en compte du vote blanc.
En attendant Steeve Briois eut fait 53 % des inscrits que cela n'aurait rien changé au sérieux des très nombreuses critiques qu'il est utile de lui adresser.

Écrit par : PP | dimanche, 29 juin 2014

Les commentaires sont fermés.