Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 juin 2014

Réforme des rythmes éducatifs à Hénin Beaumont : pour qui le bonnet d'âne ?

La réforme des rythmes scolaires (RRS) ambitionne de respecter davantage le rythme des apprentissages des enfants et pour ce faire agit sur une nouvelle organisation des heures de classe la semaine, notamment en allégeant la journée de travail et en concentrant les enseignements aux moments opportuns, c'est à dire là où la faculté de concentration des élèves est la plus grande.

Cette RRS permet en outre aux enfants de bénéficier pendant les temps libérés, de diverses activités périscolaires (dites NAP) à raison de 3 heures hebdomadaire.

Force est de constater que d'emblée, Steeve Briois, interrogé par la VDN déclare sur le principe être opposé à cette réforme mais que pour autant il l’appliquera.

 Le choix opéré par la majorité est de regrouper les NAP sur une seule demi-journée. Il n'est pas fait mention dans la VDN de la motivation qui pour Madame Poulain, pourtant adjointe aux affaires scolaires,  sous tend ce choix.

Voilà qui pour le moins est très surprenant et ce parce qu'il est des raisons objectives de pouvoir le contester.

Parmi celles-ci, la concentration sur 8 demi journée des phases apprentissages scolaires, c'est à dire la reconduction de journées d'enseignement tout aussi chargées que celles qui actuellement prévalent dans l'organisation des rythmes scolaires et que viendra alourdir en sus une après midi de 3 heures d'activités périscolaires ;

il est illusoire de penser maintenir l'attention d'un jeune  enfant sur une telle amplitude horaire : l'impact sur l’activité de l'élève comme sur la qualité des interventions ne fait  malheureusement guère de doute.

Quant au contenu de ces 3 heures, et à l'approche des vacances d'été, on ne nous dit rien quasiment rien des activités qui seront programmées et de l’existence d’un choix qui pourrait éventuellement être proposé aux enfants et à leurs familles.

Cette organisation semble liée à des considérations financières avec  un objectif, celui de faire des économies (la concentration des 3 heures d'activité pouvant réduire le nombre d'animateurs à mobiliser ou à recruter)

Et dés lors de pouvoir s'interroger de nouveau sur la pertinence d'une baisse de la taxe d'habitation (part communale) dont il faut le rappeler est d'un montant quasi équivalent au nouvel emprunt contracté par la majorité frontiste.

Chacun jugera des priorités de cette dernière.

Car si d'aventure, l'option de Steeve Briois était de faire des économies sur les dépenses d'éducation de vos enfants, il lui faudrait pour le moins s'en expliquer et ce en outre parce qu'il s'agirait là d'un choix perdant à court et moyen  termes.

Parce que le temps du mercredi matin aura en effet lui aussi un coût sauf à considérer que l'absence d'une prise en charge éducative et périscolaire le temps du midi voire de l’après midi importe peu. Un nouveau créneau de cantine sera t-il ouvert ?

Sur le plan politique enfin, il devient plus que lassant de voir Steeve Briois, qui n'a eu de cesse pourtant de déconsidérer nombre d’initiatives de son prédécesseur, les reconduire et en venir très souvent à regretter le manque de consignes laissées par ce dernier.

J'invite d'ores et déjà les élus d'opposition à pointer lors du prochain conseil municipal ses très nombreuses incohérences.

 

L'enjeu est en effet loin d'être négligeable : il s'agit  du bien être de nos enfants, de leur instruction et de leur devenir.

05:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.