Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 juin 2014

la parole au ballon

20080424arbitre_0.jpgC'était en  1996, en pleine coupe d'Europe, Jean-Marie Le Pen jugeait "artificiel que l'on fasse venir des joueurs de l'étranger en les baptisant équipe de France".

Quant à sa fille, il y a quelques mois, elle s'en était allée déclarer qu’elle ne se reconnaissait pas dans l’équipe de France, reprochant à des joueurs d’avoir une « autre nationalité de coeur ».

A quelques heures de l'entrée en compétition des bleus,  il peut être utile d'avoir en tête ces propos.

Parce que si d'aventure le parcours des "coqs étoilés" les rapprochait du titre mondial, au delà de l'engouement que ce dernier ne manquerait pas de susciter chez de nombreux français, il rappellerait qu'il est en sport de compétition une seule règle qui se doit de prévaloir : celle de la réalité du terrain et la confrontation réglementée.

Le reste n'est pas propre ni au sport ni aux profils des individus qui le pratiquent.

Et j'avoue qu'il y aurait pour le moins quelques chose d'amusant à voir un simple ballon de foot infliger pour quelques temps du moins, un carton rouge aux sorties à l'emporte pièce  du FN.

 

 

 

 

 

 

 

04:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.