Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 mai 2014

Déjouer le pronostic frontiste

Les résultats de dimanche dernier, aussi navrants soient ils n'en demeurent pas moins significatifs d'une histoire, d'un héritage que je n'ai comme d’autres  ni sollicité, ni mérité.

Des résultats desquels resurgissent un historique que nous somme nombreux à connaître, celui, si ce n'est d'un parti, d'hommes et de femmes qui en ont eut la responsabilité.

Des têtes sont tombées mais les questions demeurent pour savoir si les mécanismes eux ont changé.

J'ai, je le crois, de bons rapports avec certains militants voir dirigeants notamment de ce parti.

Je leur laisse bien évidemment le choix de convenir ou non de la réciprocité.

Quoi qu'il en soit, il est de leur devoir d'œuvrer à faire bouger les lignes qui autrefois faisaient la force du PS et qui aujourd'hui ont été prises par le FN.

L'exercice est d'autant plus complexe qu'il leur faudra agir différemment pour ne pas tomber de nouveau dans ces travers qui aujourd'hui rebutent nombre d'électeurs. Je leur souhaite très sincèrement beaucoup de courage.

 

Ces européennes sont venus confirmés l'implantation du FN à Hénin Beaumont.

J'observe qu'en l'espace de quelques semaines - et même s'il est parfois peu pertinent de comparer un scrutin local avec un RDV comme celui de dimanche dernier - le parti frontiste a accentué son avance sur ses poursuivants.

Une tendance qui pour le moins devrait en inciter quelques-uns à modérer leur propos sur les résultats qui furent ceux du maire sortant. "

 

Nous sommes là pour longtemps" assure Steeve Briois, selon la VDN. Ce qui est évident, c'est que ce dernier dispose désormais de nombreux et sérieux moyens à sa disposition et qu'il lui sera donc difficile de fuir sa responsabilité en cas d'échecs.

C'est aussi un appel adressé à la presse et notamment locale pour que soit couvert, lorsque le temps sera venu, l'action citoyenne qui devrait prendre forme.

Je suis de ceux, rares sans doute, qui bien que ne se berçant d'aucune illusion, pense que le FN a mangé son pain blanc. C'est un point sur lequel je reviendrai prochainement.

 

Je suis aussi convaincu que le "classicisme en politique" ne pourra avoir d'avenir à Hénin Beaumont dans les prochaines années.

Qu'il est en revanche le besoin d'un sursaut,  de nouvelles compétences pour sortir de cette forme d'inertie dans lesquelles se conçoivent les tacites et inutiles reconductions,.

Je reste pour ma part à l'écoute des femmes et des hommes, de toutes conditions sociales et professionnelles, qui ne pouvant se résigner à voir Hénin Beaumont dans les mains du FN, expriment le désir de prendre les choses en main.

Il y a 5 ans, je rédigeais une lettre à l'attention de Martine Aubry pour la sensibiliser du risque d'une situation politique conforme à celle que nous connaissons aujourd'hui.

 

 5 ans, c'est à peu de chose prêt ce dont nous disposons pour convaincre une majorité d'Héninois, et parmi eux les très nombreux abstentionnistes, en la possibilité et l'utilité d'une alternative et espérer ainsi déjouer le pronostic frontiste.

05:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.