Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 18 avril 2014

LDH : un déménagement comme un triple échec pour Steeve Briois

 La LDH trouve refuge à Noyelles Godault titra la VDN ce mercredi soir.

C'est bien la confirmation d'un 1er échec pour Steeve Briois, d'un triple échec pourrions nous même ajouter que ce départ de la LDH de son local héninois ?

sur-le-fil-de-la-mer.jpgReste que les premières "victimes", les dindons de la farce ne sont ni la LDH (à qui il sera difficile de reprocher ce déménagement) ni Steeve Briois.

Un échec politique tout d'abord parce que la mesure adoptée est totalement disproportionnée, une tempête dans un verre d’eau qui en dit long de l'absence de volonté du 1er magistrat de s'adjoindre le concours d'une opposition politique et sociale constructive.

C'est bien à Steeve Briois que revient la responsabilité et à lui seul de cet acte aussi stupide qu'inutile. Inutile et c'est là la raison de son second échec. Les 36 000 € que la majorité prétend pouvoir réclamer à la LDH devraient ne pas franchir les portes des salons d'honneur de l'Hotel de ville, et si par hasard il en allait autrement, il est plus que probable que les frais d'avocat pour un résultat fort incertain se traduisent pour les contribuables par une douloureuse bien plus importante que les hypothétiques 36 000 €...

Quant au non renouvellement d'une subvention annuelle de 300 €, nul doute que le pouvoir d'achat des Héninois en bénéficiera pleinement : plus 0,01 centimes l'an par tête de pipe, excusez du peu...

Un coup de com, un buzz, mais surtout une montagne qui accouche d’une souris

Steeve Briois prendra t-il la mesure de son échec ? Il est plus que probable qu'il n'ait d'autres choix que celui de s'en aller chercher un bouc émissaire pour se dérober de sa responsabilité.

Voilà qui serait fort de café de la part du représentant d'un parti où le culte de chef semble être de mise. Il est pourtant un principe dans toute prise de décision : en mesurer au préalable la portée et l'impact.

Et de se demander avec raison si ce principe est en vigueur à Hénin Beaumont.

Parce qu'en la matière, ce sont aussi les enfants et les jeunes qui auront à se passer des actions que la LDH leur destinait jusqu'à présent.

Troisième échec à mettre au crédit de Steeve Briois. Sa contribution involontaire à promouvoir cette association et la création d'un comité de vigilance composés tous deux d'hommes et de femmes venant d'horizons diverses.

Qu'il en soit donc ici vivement remercié.

Qu'enfin le déménagement notamment pour Noyelles Godault de la LDH ne viendra en aucune façon mettre un terme à sa volonté d'agir en faveur de la défense des droits de l'homme et d'alerter par conséquent les Héninois du danger de certaines idées véhiculées par le FN et sa figure de proue locale.

C'est donc bien un triple échec dont pourra se vanter Steeve Briois,

 

Et à force de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages, il pourrait être un retour de flamme déplaisant aussi à ceux qui s'en sont remis l'espace d'un week end à la mode du bleu blanc rouge.

05:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.