Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 avril 2014

Communiqué de presse

S'il est bien trop tôt pour juger de la mise en œuvre et de l'efficacité des promesses de campagne faites par Steeve Briois , les 2 dernières séances du conseil municipal en disent beaucoup du jeu politicien auquel il entend avec sa garde rapprochée jouer.

La LDH ne fut ici qu'un prétexte (sa situation étant comparable à bien d'autres associations et en de nombreux points), le support d'un message subliminal que Steeve Briois adresse à toutes les composantes et formes de son opposition actuelle et future.

Le style s'inscrit dans un registre proche de celui de la menace.

Une façon d'opérer vouée à l'échec, parce qu'entre le dire et le faire, il est pour le moins quelques différences notables, celles la même qui permettent de définir ce qu'est l'esbroufe.

Mais aussi parce que plaçant Steeve Briois d'ores et déjà en pleine contradiction avec le discours tenu aux lendemains de son élection : être le maire de TOUS les Héninois.

Ce qu'il n'est pas et ne sera jamais au regard de ses premières prestations.

 

04:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.