Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 avril 2014

Lettre à Monsieur l’adjoint aux affaires générales et juridiques

Monsieur l’adjoint aux affaires générales et juridiques,

Je n'ai pas votre talent d'orateur et ne dispose pas de votre expertise juridique.

En vous écoutant hier soir intervenir lors de conseil municipal, j'ai de suite cru comprendre les raisons qui ont pu conduire Steeve Briois à vous proposer cette charge d'adjoint.

J'ai admiré votre capacité à contrer les attaques déplacées de l'opposition et à les anticiper.

Quel bel échange que le votre sur ce satané sujet qu’est celui de la LDH.

Lorsque dans un silence de cathédrale, de solo votre numéro devint duo.

Ainsi donc la municipalité serait en droit d’engager une procédure financière de recouvrement à l’encontre de la LDH et ce sur la base des estimations suivantes : 10 années, un loyer mensuel de 600 € soit un montant total de 72 000 € qui pourrait être réclamé à la LDH, montant ramené à 36 000 € parce qu’en la matière une prescription de 5 années s’appliquerait.

Magnifique démonstration que celle-ci, tout en finesse et en puissance à la fois.

Me vint alors à l'esprit cette simple observation et une question.

Parce que nonobstant la possibilité de remettre aisément en cause votre estimation, au prix du marché et pour chacune des 10 années, le coût du loyer (600 € pour quelques heures d'occupation par mois ...), j’apprécierai que vous puissiez surtout m'expliquer ceci.

Sur quel fondement juridique vous appuierez vous pour vous aller reprocher à la LDH  un soit disant manquement à une obligation administrative vis à vis de laquelle elle ne dispose pourtant d'aucune prérogative de puissance publique pour l’initier ? Et que dés lors c'est vers la ville d'Hénin Beaumont qu'il vous faudrait  vous retourner...

En d’autres termes, s’il ne s’agit pas là pour vous d’une procédure à haut risque combinant écho médiatique catastrophique et forte probabilité  de revers.

Et parce qu’à prétendre vouloir faire des économies avec des effets de  manche du type « 2 collaborateurs de cabinet pour le prix d’un", voila qui pourrait faire un peu tâche d’engager en pure pertes des frais de justice avec l’argent du contribuable.

Quant à votre argumentaire visant à qualifier la LDH sur la base des sensibilités ou convictions  politiques de ses membres, je ne doute pas que votre très forte disposition à garantir l’égalité républicaine, vous conduise aussi à agir ainsi envers les associations au sein desquelles les colistiers du candidat Briois furent rattachés dans son tract de campagne, celui dédié à la présentation d’une équipe aux multiples talents.

Pour ma part, et soyez en convaincu pour nombre d’Héninois également, parmi lesquels partie non négligeable de vos électeurs, c’est bien sur l’activité de vos talents  et sur son efficacité que vous serez principalement jugés et non sur ce qu’il est permis d’appeler des écrans de fumée.

Sur ce chemin aussi vous devriez me retrouver.

Pour conclure, et puisqu’il faut savoir parfois prendre des risques au petit jeu des pronostics : il est selon moi  deux « maillons faibles » au sein de ce conseil municipal, « maillons » desquels pourraient venir lors de prochaines séances des propos mettant très à mal l’action de dédiabolisation voulue par le FN.

Je vous prie de croire Monsieur l’adjoint en l’expression de mon dévouement le plus sincère pour le devenir d’Hénin Beaumont

 

Patrick Piret

05:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.