Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 03 avril 2014

Réseau d'information et d'échange sur les villes administrées par le FN

10172658_286690718163818_1661504313_n.jpgJe vis à Hénin Beaumont comme d'autres habitent à Beaucaire (Gard), Béziers (Hérault), Camaret-Sur-Aigues (Vaucluse), Cogolin (Var), Hayange (Moselle), Fréjus (Var), Le Luc (Var), Mantes La Ville (Yvelines), Orange (Vaucluse), Le Pontet (Vaucluse), Villers Cotterêt (Aisne). En tout 11 villes estampillées désormais FN ou bien assimilées.

Passé le stade de la stupéfaction, il n'est, à bien y réfléchir, pas d'autre alternative que celle d'agir dans l'espoir de lendemains plus sereins avec 2020 en ligne d'horizon.

Un long chemin de 6 années à emprunter pour transformer cet état de choc en lointain et mauvais souvenir.

Engagé depuis 2007 dans un combat citoyen et politique contre le FN de Steeve Briois et de Marine Le Pen, j'ai acquis la conviction qu'il est des champs d'intervention à explorer, différents de ceux qui bien que demeurant légitimes sont aujourd'hui moins crédibles. En s'emparant de 11 mairies, le FN se retrouve confronté désormais à l'épreuve de ses propres faits et dans l'obligation de rendre des comptes tant sur ses engagements que sur ses agissements.

L'histoire à Hénin Beaumont nous apprend oh combien il importe d'être vigilant quant aux méthodes et pratiques politiciennes développées par les représentants territoriaux et nationaux de ce parti.

Que leurs discours aussi flatteurs et déresponsabilisant soient-ils n'en demeurent pas moins redoutables car attractifs.

Que s'il appartient à chacun d'agir au plus proches de populations - chez qui le sentiment d'abandon et de défiance vis à vis du politique est parfois fort -, il convient aussi de continuer à informer et éclairer le plus grand nombre, et ce sur la base de situations de proximité qui font leur quotidienneté.

C'est à cet objectif que dés aujourd'hui j'invite toutes celles et tous ceux qui se refusent à voir les communes de Beaucaire, Béziers, Camaret-Sur-Aigues, Cogolin, Hayange, d'Hénin Beaumont, De Fréjus, Le Luc, Mantes La Ville, d'Orange, de Le Pontet, et Villers Cotterêt être réduites aux desideratas de Marine Le Pen.

Je les invite par le biais de cette page facebook "Réseau d'information et d'échange sur les villes administrées par le FN" à communiquer les éléments et témoignages locaux pour dire qu'au delà des vives inquiétudes nées (ou renforcées) les 23 et 30 mars 2014, il est aussi des faits de la seule responsabilité des élus FN contraire à la défense du bien commun.

D'avance, je vous remercie.

 

Patrick Piret - habitant d'Hénin Beaumont

 

05:41 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

la campagne est fini le changement c" est maintenant vous etes sectaire anti démocrate c ' la victoire du peupleu qui voius dérange

Écrit par : victoire | jeudi, 03 avril 2014

Vous m'accorderez que je n'ai pas attendu la campagne de Steeve Briois pour souligner mes sérieuses divergences avec ce qu'il représente.
J'ajoute, que mettre un maire "sous surveillance" ne devrait pas l'empêcher de travailler.
N'est il pas légitime qu'un contre pouvoir puisse s'exercer ?
Que sans cette opposition républicaine, il en eut été peut être différemment pour Gérard Dalongeville.
Dire que je n'ai pas remis en cause les résultats du 23 mars.
Que je reviendrai demain sur ce sujet.
Et que s'il en est ainsi, c'est qu'il est en moi aussi quelques inquiétudes pour ce que vous nommez le peuple (50,26% des électeurs) en sus de celles que j'éprouve pour TOUS LES HENINOIS.

Écrit par : PP | jeudi, 03 avril 2014

Les commentaires sont fermés.