Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 avril 2014

1er Conseil municipal frontiste et déjà de très nombreuses interrogations.

Le Conseil municipal d'installation de la nouvelle majorité constitue un 1er temps politique duquel il est possible de tirer quelques enseignements.

 

1382404_10202527076489525_1686517139_n.jpgSur le plan de la méthode tout d'abord, et comme le fit à juste titre remarquer hier Samira Laal, il est entre le dernier tract du candidat Steeve Briois invitant tous les Héninois à participer à la séance du Conseil Municipal et le comité d'accueil diligenté pour l'occasion ce que nous pourrions nommer une petite incohérence.

 

S'il y a matière à réfléchir quant aux formes et supports d'expression d'une opposition dans toute sa diversité - c'est à dire bien au delà des élus siégeant sur les bancs de l'opposition - et dans sa complémentarité, il n'en demeure pas moins que le nouveau maire pourrait avoir quelques difficultés à justifier à TOUS LES HENINOIS la très forte coloration frontiste dans les travées réservées au public.

Et de nous dire alors en quoi il se différencie de la pratique qu'il reprochait il y a pourtant peu à Gérard Dalongeville.

RDV est donc donné pour le prochain conseil municipal.

 

Le choix de Steeve Briois est donc allé à la mise en place d'un organigramme resserré : 9 adjoints et un épicentre gravitant autour de Bruno Bilde et Laurent Brice.

 

La remarque d'Alain Alpern concernant les délégations mineures (politiquement parlant) des 4 adjointes n'est pas dénuée d'intérêt.

 

Un organigramme resserré qui suscite d'ores et déjà bien des questions sur la conception même de l'exercice du pouvoir et de la confiance du 1er magistrat envers celles et ceux qui devraient avoir la charge de l'épauler.

 

Mais revenons-en aux délégations des élus cités.

 

Bruno Bilde : affaires générales et juridiques, communication, relations publiques.

La mission dévolue au compagnon de route de Steeve Briois ne fait guère de doute.

Regrouper au sein d'un même portefeuille des problématiques aux visées plus indépendantes que liées est pour ma part significatif.

Il conviendra donc d'être extrêmement vigilant sur les procédures judiciaires qui pourraient être engagées avec l'argent du contribuable et sur le(s)

cabinet(s) d'avocats qui le cas échéant serai(en)t alors sollicités.

 

Laurent Brice : actions économiques et commerciales, au sport et à Beaumont.

Un portefeuille fourre-tout où là aussi on peut s'amuser longtemps à chercher de la cohérence.

Les dirigeants des clubs sportifs apprécieront probablement ce traitement de faveur dont ils font l'objet, tout comme ceux des associations culturelles, socio-éducatives, patriotique, etc. qui eux auront à "traiter" avec un autre adjoint.

 

D'une manière générale, ce qui prédomine dans cette répartition et la composition des délégations, c'est bien le sentiment d'une très grande et totale improvisation (autre exemple que celui de regrouper la "petite enfance" avec "les fêtes et cérémonies, les foires et les marchés", tout un programme ...) dictée par une volonté de réduire très fortement l'accès à l'espace où seront prises les décisions pour notre commune.

 

Les élus de cette nouvelle majorité ne devraient pas à attendre très longtemps avant que n'apparaissent les premières réactions citoyennes mais aussi les premiers tiraillements au sein de leur équipe.

 

Pour ma part, un point régulier auquel seront invités tous les Héninois sera établi sur l'état d'avancement des promesses faites par Steeve Briois et sur leur efficacité. Pour ce faire, je m'appuierai  sur son programme municipal.

 

À suivre ...

 

03:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.