Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 mars 2014

Communiqué de la Ligue des droits de l'Homme d'Hénin-Beaumont

Au lendemain de l’élection municipale,

la section LDH d’Hénin-Carvin lance un appel à la vigilance

 

Au lendemain des résultats du premier tour des élections municipales à Hénin-Beaumont, qui ont donné la majorité absolue à la liste menée par Steeve Briois, secrétaire général du FN, la section héninoise s’est réunie pour analyser les résultats et envisager les suites à donner.

Après avoir remercié très sincèrement tous les militants ligueurs et sympathisants qui se sont investis sans compter pour diffuser les positions de la Ligue des droits de l’Homme, Alain Pruvot a rendu hommage à tous les démocrates et républicains qui ont, dimanche soir, accueilli la nouvelle avec consternation mais dignité. Alain Pruvot, a également tenu à saluer le maire sortant, Monsieur Eugène Binaisse, invité pour la circonstance ainsi que ses proches colistiers : « Vous avez mené avec courage et détermination ce combat très difficile, une mission quasiment impossible dans ce contexte national et héninois on ne peut plus défavorable ».

 

La LDHavait envisagé qu’il puisse n’y avoir qu’un seul tour, ce pourquoi elle s’était engagée bien avant le 23 mars. Elle ne s’était pas prononcée en faveur d’une liste ou d’une autre, mais elle avait clairement appelé à barrer la route au FN, conformément à la campagne lancée par la LDH au niveau national. La section héninoise de la LDH tient également à relever une erreur grossière commise sur le dernier tract diffusé vendredi soir par la liste de Monsieur Briois : contrairement à ce qui est affirmé, la Ligue des droits de l’Homme et du Citoyen, association citoyenne de défense des droits, n’est en rien liée à quelque parti politique que ce soit, elle est indépendante et défend tous les citoyens et les citoyennes dès lors que les droits inscrits dans les différentes déclarations ne sont pas respectés. La section héninoise tient aussi à rappeler que chaque citoyen qui désire rejoindre l’association a le libre choix de la section où il souhaite adhérer, ne pratiquant ainsi aucune forme de discrimination ou d’exclusion.

 

Monsieur Briois a déclaré devant la presse que les droits de l’homme continueraient à être respectés à Hénin-Beaumont mais… SANS la LDH ! C’est d’autant plus significatif que la mission première de la Ligue des droits de l’Homme est précisément d’être la « vigie » de la république donc de veiller à ce que tous les droits de l’Homme et du Citoyen soient respectés.

 

C’est pourquoi elle a décidé de mettre en place, officiellement, à Hénin-Beaumont le projet qu’elle avait élaboré bien avant les élections, à savoir la création d’un « comité citoyen de vigilance républicaine ». Ce sera une sorted’observatoire des droits et libertés ouvert à tous les citoyens et citoyennes. Monsieur Briois a déclaré qu’il n’avait pas droit à l’erreur, il sait désormais qu’il sera placé, avec son équipe, sous contrôle citoyen. La LDH prend acte qu’il a déclaré publiquement qu’il n’appliquerait pas le principe de la préférence nationale à Hénin-Beaumont, elle verra au quotidien si les actes seront en accord avec les paroles.

 

En tout cas, pour la LDH, il est indispensable de résister. « Résister, se conjugue au présent »avait coutume de dire la grande résistante Lucie Aubrac. Il faut également rappeler qu’après son décès, son époux, Raymond Aubrac avait tenu à transmettre le flambeau de la Résistance à la Ligue des droits de l’Homme, lors d’un congrès national. Un flambeau qui nous honore et que nous sommes fiers de porter, mais un flambeau qui nous oblige à être à la hauteur de la situation. Alors, ensemble, résistons !

 

Hénin-Beaumont le 25 mars 2014

Alain PRUVOT

Président de la section LDH d’Hénin-Carvin

Président de la Fédération du Pas-de-Calais

12:47 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

"contrairement à ce qui est affirmé, la Ligue des droits de "l’Homme et du Citoyen, association citoyenne de défense des "droits, n’est en rien liée à quelque parti politique que ce "soit, elle est indépendante et défend tous les citoyens et les "citoyennes dès lors que les droits inscrits dans les "différentes déclarations ne sont pas respectés. La section "héninoise tient aussi à rappeler que chaque citoyen qui désire "rejoindre l’association a le libre choix de la section où il "souhaite adhérer, ne pratiquant ainsi aucune forme de "discrimination ou d’exclusion."
Fort bien...
Comme j'aurais apprécié recevoir un mot de sympathie - à défaut de soutien- lorsque j'ai demandé en son temps à la LDH à être défendu comme citoyen des odieuses manoeuvres et des méthodes fascistes d'un élu de la république qui, malheureusement se réclamait du PS62. Ce qui me fait dire aujourd'hui que la LDH62 a une défense sélective.
Si elle avait été aussi vigilente depuis au moins une décennie, elle n'en serait pas aujourd'hui à regretter l'arrivée de l'extrême droite.
A force d'ignorer les malheurs des plus humbles et à ne manier des concepts qui n'intéressent que les appareils sans s'offusquer de méthodes quotidiennes dont souffrent beaucoup de salariés territoriaux (et d'autres), la LDH a oublié ses fondamentaux pour n'apparaître que comme supplétif de certains partis qui feraient bien de faire leur analyse et de s'interroger sur les raisons pour lesquelles nous en sommes là.

Écrit par : anonyme | mardi, 25 mars 2014

Je ne suis pas habilité à m'exprimer au nom de la LDH. Je ne peux en revanche que confirmer l'action désintéressée développée par Monsieur Alain Pruvot depuis plusieurs années au bénéfice d'Hénin Beaumont. J'affirme en outre que certaines de ses initiatives en ont rendu d'autres possibles dans un contexte où les enjeux politiciens ont parfois tendance à vouloir s'imposer à des considérations certes plus "basiques" mais tellement plus proches du citoyen.

Écrit par : PP | mardi, 25 mars 2014

J'ai bien compris, Monsieur Piret et je connais l'action désintéressée du Président de la LDH. Aussi devons nous lui donner acte de son désintéressement, ce qui est rare dans un environnement de politiciens qui -eux- ne le sont plus depuis bien longtemps.
Simplement, je réaffirme mon observation précédente en ajoutant que la vigilance, nous l'avons développée à maintes reprises sur ce blog et d'autres. Combien de fois avons nous rappelé les fondamentaux de la démocratie, combien de fois avons nous vilipendé les vilaines habitudes du parti hégémonique 62 et de sa poignée de dirigeants autistes, hautains et méprisants.
On a dénoncé foultitude d'irrégularités des marchés publics, du non respect des fondamentaux du code général des collectivités territoriales et du sort réservé à des personnels pour lesquels on ne peut pas dire qu'il y ait eu égalité de traitement...
C'est tout cela qui s'est payé cash dimanche dernier; c'est encore pour tout cela que la LDH aurait pu être vigilente et rappeler les fondamentaux à ceux qui ont manié les leviers dans la ville, dans l'intercom , le département et tous les organismes associés.

Écrit par : anonyme | mardi, 25 mars 2014

Les commentaires sont fermés.