Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 04 février 2014

A table ! Non merci, sans façon.

On nous l'annonce, certains semblent même ravis à la seule idée de pouvoir vous le promettre. Qui donc ? Quoi donc ?  le capharnaüm médiatique pardi !

"Hénin Beaumont, ville assiégée résistera t-elle aux assauts de l'Extrême Droite ?"

"L'improbable retour de Gérard Dalongeville parmi les go-gos, les gau-lois."

 

Et puisque l'art de la mayonnaise s'apprécie aux coups de fouet, quoi de plus naturel que de s'efforcer pour la faire monter.

Petit retour en arrière pour saisir les clefs d'un bon débat à l'héninoise.

Tout se joue en grande partie dans la préparation du met et des convives. "Dis donc Bruno, le rosé, température ambiante ou glacée ?"

cata.jpgC'est que si sur le plateau, il convient de bien présenter la chose, en arrière salle, la cuisine est affaire d'apprentis sorciers.

Et alors là, certains se contrefichent de la provenance des étiquettes, pour peu que de traçabilité du produit il n'y ait pas.

S'il en est deux qui en la matière aiment vous servir sempiternellement la même soupe, en cherchant à chaque fois les perdreaux de l'année, ce sont bien ceux sans qui l'un et l'autre n'existerait pas.

L'avez vous déjà goûté ? Ba... Bou. Bref beurk.

C'est que l'un comme l'autre ne sont pas avare d'un savoir-faire extraordinaire en matière de réception. Cachez ce saint que vous ne sauriez croire.

Parce que pour ces deux là, peu importe le flacon pourvu qu'ils aient l'ivresse.

Bref, aux caravanes et autres voyageurs qui l'espace d'un moment s'en viendront nourrir quelques pages blanches, sachez que s'il est chez ces deux "débatteurs" quelque chose de carré, ce ne peut être que la table sur laquelle la veille de votre arrivée un contrat de mise à mort sur le sortant fut paraphé...

Fin de tournée des popotes ? 

Sinon pour les "tortueux" ou ceux désireux de se prémunir d'une intoxication alimentaire, qu'ils se précipitent sur Daniel Schneidermann et ses reportages de mai 2012. Il parait qu'on y parle de gauffres à l'ducasse... Un amuse gueule de 1er choix qui vous remplit l'estomac.

 

03:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.