Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 08 janvier 2014

Un 30 mars 2015

 Le 30 mars 2015

Mes chers compatriotes,


Il y a plus d'un an que vous avez fait le choix de me confier les rênes de la ville et depuis, je mesure chaque jour l'honneur qui m'a été ainsi rendu.

Au seuil de cette deuxième année de ma mandature, je souhaite, armé d’un 1er bilan, vous présenter les perspectives que j'entends suivre.


En matière de sécurité, la police municipale a vu son effectif s'accroître d'une dizaine d'unités. J'ai écrit au ministre de l'intérieur pour lui demander d'accompagner cet effort par l'affectation de nouveaux gendarmes. Sans l'implication de l'Etat, il reviendra à celui ci de vous répondre pourquoi notre ville continue de voir ses quartiers et ses habitants malmenés par une délinquance qui s'est installée bien avant ma prise de fonction.


Une délinquance que certains observateurs n'hésitent pas à associer notamment aux campements illicites de populations indésirables, ainsi qu'à la présence d'immigrés. J'ai écrit à monsieur le Préfet pour qu'une solution puisse être rapidement trouvée aux désagréments occasionnés. La pauvreté ne peut et ne doit pas tout justifier. Vous pouvez être rassurés, je n'envisage pas de m'éloigner de l'engagement que j'ai pris devant vous : "Hénin Beaumont d'abord !"


Cette immigration est une cause importante du chômage que vous subissez. Partout le président François Hollande fanfaronne d'une courbe qui soit disant ne grimperait plus alors que dans le même temps nous observons tous qu'ici, il n'en est strictement rien, bien au contraire. J'ai écrit au ministre du redressement productif pour lui faire part de mon indignation de ne pas voir s'implanter de nouvelles entreprises ou usines dans une ville où le 100% made in France prendrait pourtant tout son sens.


Alors que je me suis employé à offrir aux organisateurs des éditions précédentes du grand RDV marquant la fin de l'hiver d’excellentes conditions pour cette année 2015, ces derniers ont refusé de le reconduire pour des motifs fallacieux et idéologiques. Les habitants s'en remettront rapidement et l'argent ainsi économisé sera réinvesti dans la mise en place d'un grand défilé militaire le 14 juillet prochain.

J'interpellerai très prochainement et pour ce faire le ministre des armées pour une mise à disposition gratuite de la patrouille de France. Soyons fiers de pouvoir ainsi promouvoir nos couleurs.


Mes adversaires politiques qui ont véritablement la mémoire courte, pointent mon refus de célébrer tout mariage homosexuel. Ils aiment à dénoncer un soit disant paradoxe. J'y vois au contraire une très belle preuve de solidarité à l'égard de ma majorité. Mes adjoints et mes conseillers municipaux ont en effet fait valoir leur légitime droit de retrait, tout cela en cohérence avec leur conscience. Il aurait été aussi incompréhensible de confier à un conseiller de l'opposition la responsabilité qui est mienne et que je me refuse de rétrocéder. Les couples concernés auront tout loisir de convoler en juste noce dans les communes socialistes environnantes. C'est à elles et à elles seules de mettre en œuvre des décisions fantoches qui aujourd'hui encore divisent les français. J'ai écrit au pape François pour lui demander d'appuyer ma requête que je viens de transmettre en ce sens au 1er ministre.


J'ai aussi en mémoire cet épisode de grippes et de gastroentérites qui s'achève,particulièrement douloureux pour nos enfants et nos aînés. J'ai écrit au ministre de la santé pour lui demander une revalorisation de la prise en charge des dépenses de santé. J'estime que dans une période où certains politiques s'indignent honteusement que l'on puisse comme en Espagne remettre en cause le remboursement de l'IVG - ignorent-ils qu'un taux important d'avortements relève pourtant dune médecine de confort ! - il est des priorités à établir.


Et malgré toutes ces hautes difficultés, j'ai décidé de subvenir aux attentes de nombreuses familles en proposant à l'un des leurs un emploi. Ce sont une centaine d'équivalents cadre C qui ont ainsi été récemment recrutés et qui permettent de pallier au départ de responsables de service dont on peut se demander s'ils ont, ne serait ce qu'un seul jour, été utiles. Mon action n'est donc en rien comparable avec celle qui fut menée autrefois par celui qui désormais est heureusement bien muet.


J'attends avec une très belle sérénité le prochain rapport de la CRC qui établira que le déficit constaté est celui de mon prédécesseur. Je ne manquerai pas d'ailleurs s'il le fallait d'écrire au ministre du budget pour lui indiquer que la hausse des impôts qu'il me faudra présenter lors du prochain conseil municipal est le signe manifeste d'un abandon par notre nation d'une ville qui pourtant a tant donné et tant souffert. Cette augmentation, je procèderai à son retrait au soir même de la victoire de mon parti et de son incontestable leader lors des prochaines présidentielles.


Comme vous le voyez, je ne ménage pas ma peine. Je suis convaincu que Jean Jaurès serait fier de ce que j'ai déjà entrepris. Lui qui disait en effet "N'ayant pas la force d'agir, ils dissertent."

Soyez assuré que cette force ne m'abandonnera jamais et que s'il le faut je continuerai d'écrire. Car vous ne serez pas les victimes sacrifiées de l'incurie des gouvernements que nous avons connu et que nous continuons de subir.


Vous pouvez compter sur moi, comme je sais pouvoir compter sur vous, mes chers compatriotes.


Vive la France, Vive Hénin Beaumont !

Votre dévoué maire

 

 

________________



 

Une fiction
peut parfois endosser une fonction préventive et s'avérer préférable à quelques prophéties trop hâtives.

 




 


04:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Commentaires

Tu nous a caché tes talents de voyant Patrick....moi je vois ça plutôt, dans 6 mois .....

Écrit par : schmieszek | mardi, 25 mars 2014

Les commentaires sont fermés.