Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 décembre 2013

Bien plus qu'une histoire de transparence, une question de cohérence.

Le journal Le Monde rapporte que Steeve Briois et Bruno Bilde ont obtenu ce 12 décembre l'interdiction d'un livre écrit par Octave Nitkowski, jeune blogueur  pour « atteinte à la vie privée ».

Le quotidien précise que son avocat, Me Forestier s'est déclarée « très choquée » par la décision et a souligné que « l'auteur et l'éditeur maintiennent que les informations contenues dans l'ouvrage relèvent du débat public légitime ».  

Pour ma part, j'estime que la démarche engagée par Steeve Briois et Bruno Bilde peut conduire à se demander si le droit lui aussi légitime à défendre sa vie privée ne viendra pas dans le cas présent servir la cause des partisans d'une ligne radicale au sein du FN, sans doute peu désireuse de voir médiatiser ce qui pourtant pour nombre d'Héninois est perçu comme un secret  polichinelle, et ce depuis bien longtemps ?  

Qu'en l'occurrence, ce n'est pas tant ce qui relève de l'ordre du privé qui mérite de retenir  l'attention du public et des médias, mais bel et bien le grand écart qu'il y aurait entre un discours voire une ligne politique, d'une part, et son appropriation chez ceux dont on peut penser qu'ils sont censés le mettre en pratique.  

Qu'en la matière, je n'aurai donc aucune difficulté à  rejoindre les conclusions de l'analyse de Me Forestier, si les passages jugés litigieux de l'ouvrage traitaient dudit secret de polichinelle.  

Qu'il est enfin sur ce sujet, des élus de tout bord ayant eux fait le choix - bien souvent  courageux de lever le voile sur ce "coin" de leur vie privée afin de porter ainsi et en toute cohérence ce qui pour eux doit aussi relever du combat politique.  

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.