Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 23 novembre 2013

Et pourtant, ça n'est que du foot.

Il aura suffit de 90 minutes pour que les plus septiques des supporters puissent se projeter sur le Brésil et sa coupe du monde. C'est bougrement français et humain.

À l'issue du match aller je m'étais moi même laissé à un petit commentaire : "il faudra un miracle mais aussi marquer 3 buts." Une boutade pour espérer contrecarrer le "mauvais sort" que nombreux furent à nous promettre.

Je n'ignore pas grand chose, je crois, des travers du foot professionnel, mais je sais aussi les émotions - parmi lesquelles la joie - que celui ci peut engendrer.

Je n'ignore pas non plus que le stade - et notamment celui de Bollaert - Delelis - est un espace où se côtoient chef d'entreprise et ouvrier en crainte d'un devenir, unis autour d'une même passion.

Que pour autant, la victoire de son équipe n'est pas systématiquement de nature à abrutir le plus fervent des supporters, mais est à même, le temps d'une soirée, de lui procurer plaisir et espoir, et que ma foi, ceci n'est pas un crime.

Marine Le Pen a cru bon intervenir à la suite du match aller Ukraine - France perdu par Ribery et Cie en expliquant notamment que la défaite serait la conséquence de l'ultra libéralisme.

Un raccourci pour le moins surprenant mais à limage d'autres amalgames auxquels aiment a vous inviter le FN.

Que ce dernier propos puisse lui aussi apparaître comme porteur d'un non sens n'est pourtant pas très surprenant.

Puisqu'à chercher comprendre Marine Le Pen, l'existence d'un lien entre une défaite et l'ultra libéralisme pourrait, à contrario, signifier qu'entre une victoire et l'ultra libéralisme de causalité il ne serait exister.

Et qu'ainsi donc, il aura suffit de 90' à l'équipe de France de Football pour dés mardi soir vers 23h introduire sur le territoire national un nouveau modèle économique...

Si cette victoire ne peut nourrir l'illusion d'une France Black Blanc Beur sans heurt ni racisme, elle n'en demeure pas moins porteuse d'une joie pour des millions de françaises et de français.

Me revient alors en mémoire les réactions de Steeve Briois à l'annonce en conseil municipal de réalisations et de projets développés par la majorité.

Que ces projets et réalisations ne puissent à eux seuls répondre à toutes les préoccupations des Héninois(e)s voilà qui est évident, mais à l'instar de cette qualification acquise par l'équipe de France, ils furent porteurs de RDV avec une population dont on peut penser qu'elle fut heureuse d'y participer.

Cette disposition à noircir le tableau d'amalgames tous aussi stupides que dangereux n'est pas une attitude politique  responsable ; Qui plus est lorsqu'on prétend vouloir s'opposer à toutes formes de communautarisme (parmi lesquelles les plus extrêmes) et être le mieux placé pour défendre l'idée d'une nation.

03:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.