Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 novembre 2013

Comité d'appel à la candidature de M. Binaisse - Allocution de madame Rose-Marie SLAVIERO

Mesdames, Messieurs,

J’ai un immense plaisir à vous accueillir si nombreux aujourd’hui, dans cette salle, et je vous remercie d’avoir pris un peu de votre temps afin d’expliquer à la Presse notre démarche.

Nous sommes tous réunis ici dans le même but, celui de créer un comité d’appel à la candidature d’Eugène Binaisse, notre maire actuel pour un second mandat.

Même si lui-même ne s’est pas encore prononcé, nous voulons qu’Eugène sache qu’à nos yeux, ainsi qu’aux yeux d’une grande partie de la population, il représente LE candidat naturel à sa succession.

Les raisons de ce choix sont nombreuses.

Les huit années de mandature de Gérard Dalongeville ont mené Hénin-Beaumont au bord du précipice.

La ville, exsangue sur le plan financier, et ne menant aucun véritable projet n’inspirait plus que désespérance.

Malgré cet héritage très lourd, notre maire a su relever le défi.

En s’attachant, en premier lieu à assainir la situation financière de la ville et à rétablir par la même occasion, un rapport de confiance avec les institutions, les partenaires et la population.

Mission accomplie, notre ville a retrouvé depuis 2 ans, son autonomie de gestion et n’est plus sous surveillance de la CRC et de la Préfecture, ce travail a d’ailleurs été salué par la CRC. Mieux, la majorité municipale a permis d’entamer une baisse des impôts locaux, grâce aux efforts des contribuables héninois , la tendance devrait d’ailleurs se poursuivre.

La deuxième priorité de M. Le Maire, s’est portée sur les travaux d’urgence. Il était nécessaire de traiter en priorité la réfection des rues, la rénovation des écoles ou encore des bâtiments municipaux, laissés depuis 2001 dans un état de délabrement sans nom.

Je pense que les Héninois et les Beaumontois, peuvent aujourd’hui, en apprécier les résultats sur l’amélioration du cadre de vie.

Autre axe de travail dont Eugène Binaisse est à l’origine, retrouver un sentiment d’appartenance à la communauté héninoise.

De nombreux événements festifs, conviviaux et fédérateurs ont vu ou revu le jour : à l’image du carnaval, des célébrations du 14 juillet, des festivités de Noël ou encore de l’opération « Hénin Beaumont la Plage », et le succès que ces manifestations ont rencontré laisse à penser que nous allons dans le bon sens.

Bien sûr, cette orientation doit être poursuivie. Il faut être lucide, le mandat trop court : 4 années, qui s’achèvent n’a pas permis de régler tous les problèmes que rencontre notre ville.

Mais, sous la houlette d’Eugène, de belles choses ont été accomplies. Contrairement à ce que ses détracteurs voudraient faire croire, et je pense là notamment à l’extrême-droite qui gangrène véritablement l’esprit de nos concitoyens, en leur faisant croire qu’ils ont, eux, la solution miracle, la ville retrouve des couleurs.

Il ne faut pas laisser retomber la dynamique lancée, et il faut au contraire permettre à Eugène Binaisse, avec une équipe renouvelée et toujours compétente, de poursuivre cet immense chantier de reconquête.

Une reconquête qui sera aussi le fruit de la discussion, de l’échange avec les habitants qui doivent se réapproprier leur ville, leur quartier.

Nous sommes donc ici ce soir, nous, venant d’horizons divers et variés, personnalités politiques, représentants de la société civile, présidents d’associations, référents de quartiers, jeunes et moins jeunes, anciens pour certains, moteurs de la vie héninoise ou simples citoyens, pour témoigner de notre volonté à défendre le travail réalisé par notre maire Eugène Binaisse, et pour lui demander de candidater afin de poursuivre la tâche, si ardue soit-elle !

Eugène Binaisse est le plus à même de rassembler, de fédérer autour d’un projet commun pour Hénin Beaumont. Autour de lui avec l’Alliance républicaine, unissons-nous pour résister ensemble à la volonté du FN de s’emparer du pouvoir municipal. Le vote FN n’est pas une fatalité, il n’est pas et ne doit pas être la solution.

Grâce à notre conviction, notre détermination, notre volonté, votre aide, nous espérons que Monsieur le Maire répondra favorablement à notre appel pour poursuivre sa mission inachevée.

Tous ensemble nous rendrons à notre ville sa normalité et ses couleurs.

04:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.