Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 novembre 2013

Le mécanisme de dediabolisation du FN se grippe

Je reconnais avoir ressenti un malaise en découvrant la parole de Marine Le Pen libérée.  Tout ça mérite peut-être quelques explications de sa part.

Au delà de ce propos introductif volontairement ironique, force est de constater que les déclarations de la numéro 1 du FN suite à la libération des otages français  ne peuvent sérieusement être considérées comme un 1er dérapage.

Combien en effet de provocations gratuites, d'amalgames fâcheux voire nauséabonds, d'injures  racistes à mettre au crédit d'un dirigeant du FN, ou bien encore d'un de ses candidats ?

L'entreprise de dédiabolisation voulue par le FN contient en son sein les raisons de son propre disfonctionnement. 

Les journalistes et opposants politiques ne peuvent en aucune manière être tenu responsables des sorties de route des Le Pen, Golnish et compagnie.

Tout comme ils ne le seraient du demi-million de factures qui ont été refusées à la présidente du FN au titre de la campagne présidentielle de 2012, selon les récentes révélations d'un hebdomadaire.  

Quant à la menace lancée il y a peu par cette même madame Le Pen d'intenter un procès notamment aux journalistes qui oseraient qualifier son parti d'Extrême Droite, tout porte à croire que les français qui auraient pu être tentés par un vote frontiste lors des prochains RDV électoraux ont désormais matière pour convenir eux même de ce qu'il en est réellement. 

Cela vaut aussi et bien évidemment pour Hénin Beaumont. Et les beaux discours de Steeve Briois de rencontrer de plus en plus de difficultés à résister à l'épreuve des faits, ceux de sa famille politique.

Nous y reviendrons bien évidemment, non par amusement, mais par devoir.

Parce que s'il ne s'agit en aucune façon d'oublier les dérives des mandatures de Gérard Dalongeville, s'il est légitime de ne pas considérer les premiers signes de redressement de la ville comme des acquis dont on pourrait se satisfaire, il conviendra en mars prochain de donner à notre ville la capacité d'avoir de réelles perspectives d'avenir.  

04:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.