Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 septembre 2013

Pierre Darchicourt réhabilité, Steeve Briois enfoncé

La condamnation prononcée par le tribunal correctionnel de Béthune à l'encontre de Gérard Dalongeville constitue n'en doutons pas un démenti cinglant apporté aux accusations portées par Steeve Briois, visant à faire d'Eugène Binaisse l'héritier et le repreneur des méthodes mises en place par son prédécesseur.

Mais le jugement rendu vient aussi à sa façon réhabiliter Pierre Darchicourt et ses compagnons d'infortune dont il est difficile d'oublier le traitement outrageant dont ils firent l'objet de la part de Steeve Briois et de Gérard Dalongeville.

On peut être en désaccord avec n'importe quel acteur politique. Rien, absolument rien ne peut en revanche justifier le recours au mensonge, à la calomnie et autres bassesses pour s'en aller discréditer un élu.

Pour Steeve Briois qui s'est employé à faire de Pierre Darchicourt, de Gérard Dalongeville, de Daniel Duquenne et d'Eugène Binaisse, les membres d'une même famille, d'une même lignée, d'un même clan, la condamnation du second cité prononcée par le tribunal de Béthune constitue un profond désaveu, grandement suffisant pour remettre en cause la fiabilité de ses propos, mais aussi souligner son impuissance à sortir du seul registre des provocations gratuites.

04:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.